Réminiscence du passé

#1
Bonjour à vous,

J'étais membre ici il y a longtemps et j'incarnais Estel Ashfield (le dernier en date il me semble ?). En tout cas j'ai vu que le compte n'avait pas été supprimé.
Tout d'abord je tiens à m'excuser d'être tombé dans les limbes et de ne plus avoir donné de nouvelles. C'était plutôt puéril de ma part. Puis à partir d'un certain temps j'avais trop honte de moi pour revenir. A cette époque des soucis dans ma vie irl m'ont complètement coupé de mon inspiration pour écrire. Je sais que ce n'est pas très valable comme justification car nous avons tous nos problèmes, mais c'est malheureusement la seule que j'ai...
J'aime tout sur ce forum, l'ambiance et l'univers que vous avez construit ont toujours été le type d'environnement que je recherche pour exprimer ma créativité.
Je tenais à vous écrire ce petit mot pour vous dire que je suis désolé, j'ai conscience que mon attitude de disparaître ainsi n'a pas été respectueuse envers vous.

Suite à une longue traversée du désert je commence à ressentir de nouveau l'envie de rp. C'est pourquoi je reviens humblement toquer à cette porte. J'aurais pu revenir "en secret" mais je préfère être honnête et vous écrire ce mot plutôt que d'être démasqué plus tard par ma plume. Dans mon esprit si je devais de nouveau incarner Estel ou un autre personnage ici ce serait encore un Émeraude, car c'est la faction qui résonne avec ce que je suis irl. Avec Estel j'avais réussi à imaginer une histoire qui me manque aujourd'hui.
Je comprendrais si vous ne vouliez pas de mon retour et je n’essaierai pas de revenir si c'est le cas. J'ai conscience que certaines choses ont dû changer depuis que je suis parti et que peut-être vous ne souhaitez plus me compter parmi vous.

Que vous acceptiez mon retour ou non je souhaite à ce forum une longue vie car il le mérite !
Je pose ici un bol de cookies pour m'excuser encore une fois.

Miloi

Re: Réminiscence du passé

#2
Hey ! :heart:

Chacun a ses soucis IRL, il ne faut pas t'en faire. Et c'est toujours chouette d'avoir un membre qui revient.

On n'empêche jamais personne de revenir, et si tu veux (re)jouer avec nous, ce sera avec grand plaisir qu'on t'accueillera !

Mon conseil, ce serait que tu fasses un nouveau personnage. Histoire de te remettre dans l'ambiance du forum. Et puis si Estel existe encore, il faut dire qu'il n'est plus patriarche ; avec ton absence et certains changements qu'il y a eu sur le forum depuis, c'est un nouveau Ashfield qui est à la tête de la faction Emeraude. Et avec un nouveau personnage, tu pourras apprivoiser de nouveau le contexte sans avoir à te prendre la tête sur les changements à effectuer de suite avec Estel.

Donc voilà ! Faut pas hésiter à créer quelque chose de nouveau. Te faire un compte, te lancer dans un nouveau personnage ! Nous on est là, on ne bouge pas. Et on t'aiguillera avec plaisir. :heart:

Re: Réminiscence du passé

#3
Coucou !
Merci beaucoup à toi et au reste du staff pour accepter de m’accueillir de nouveau !
Je pensais également que ce serait mieux pour moi de repartir sur de nouvelles bases avec un nouveau personnage.
Voici par ailleurs mon idée de personnage :

Haelara O. Fairfield serait une exilée de la famille Orothar cachée dans le quartier Émeraude. Je crée par la même occasion la famille Fairfield qui serait une branche prétendante des Ashfield. Il y a des années, les Fairfield auraient secrètement accepté de recueillir et d'adopter Haelara. En effet, l'idéologie spécifique des Fairfield serait que l'art doit être codifié afin d'atteindre la beauté véritable. Que l'on ne peut pas faire n'importe quoi et appeler ça de l'art. Que l'on atteint la beauté que par une forme de rigueur académique. Tout comme leurs lointains cousins Ashfield, les Fairfield auraient une forme de folie et de mégalomanie artistique en eux. Seulement elle ne serait pas tournée dans la même direction. En cela, ils auraient une proximité idéologique et une alliance de longue date avec les Orothar qui représentent l'ordre.
En grandissant, Haelara se serait surtout tournée vers le théâtre où elle excelle dans les grands rôles tragiques.
Je n'ai pas encore déterminé sa magie et son catalyseur mais déjà penses-tu que ce personnage serait réalisable ?

Merci beaucoup ! ^^

Re: Réminiscence du passé

#4
Je pense que ce serait possible, oui !

Surtout que avec le dernier sujet commun (viewtopic.php?f=7&t=2204 ; je ne sais pas si tu as pris le temps de jeter un petit coup d'oeil), les Orothar reviennent sur le devant de la scène. Plus d'histoire de régence en Améthyste, d'Orothar chassés : ils reviennent en force pour de nouveau être à la tête de leur faction. Ca pourrait te donner matière supplémentaire. :pur:

Après, inscris toi. Même si tu ne postes pas un début de fiche de suite, mais ça pourra te permettre de nous croiser sur la CB, et nous MP si besoin est ! Plus facile pour communiquer !

Re: Réminiscence du passé

#6
Les Orothar étaient de retour. A moins qu'ils ne soient jamais réellement partis. Acteurs de leur propre déchéance, à l'origine secrète de ce complot qui avait vu Strygie Black et Heinrich Lord alors régent de l'Améthyste s'allier à l'Onyx pour commettre un crime de lèse majesté. Du moins, ces fous l'imaginaient ils. Fiers, si fiers, de n'être finalement que des pions que les obscurs rapaces, ces ombres sans visage, bougeaient, agitaient à loisir afin de poursuivre des stratégies tortueuses.

Et ce soir une page se tournait. Les Régents en leur parodie de règne avaient fait leur temps. Et puisqu'ils n'étaient plus d'aucune utilité pour les Orothar alors il était l'heure de les sortir de l’échiquier. De préférence de façon sanglante, brutale et efficace. Afin que tout ces invités conviés pour ce bal morbide, se rappellent que le véritable pouvoir ne s'affiche pas, pas plus qu'il ne s'encombre de déclarations. Non. Le véritable pouvoir est invisible, intangible. Comme le temps, comme la gravité, comme l'entropie, et toutes ces forces inaltérables qui régissent l'univers et que pourtant le commun ne peut voir.
Orothar. Des années qu'il servait ces seigneurs de l'Améthyste, et pourtant même pour lui le mystère demeurait intact. Sorciers de l'ombre, qui jamais ne se dévoilaient. Pas même au travers de ces tableaux d'ancêtres en partie dévorés de lierre, qui toujours les représentaient sans visage, estompés, dissimulés, menteurs et traîtres, comme ces rapaces d'altitude dont le lapin en plein champs n'entraperçoit que l'ombre. Ils étaient partout. Ils étaient nulle part. En retrait, de l'autre côté du théâtre de guignol, à jongler avec des complots millénaires, à activer les rouages retors de plans s'étalant sur des génération
Orothar. Tes maîtres aux séculaires traditions d'oiseaux de proie, règnent du plus profond de palais en ruine. Toujours drapés dans leurs mystères, leurs paranoïas, d'eux tu ne connais que ce qu'ils exigent et bien souvent tu peines à comprendre l'aboutissement de leurs actes. Que cherchent ils, ces princes qui fuient la gloire, la publicité, et taisent leurs plus grandes victoires ? Où veulent ils aller, à quoi bon tout ces tâches étranges, parfois risibles qu'ils te demandent d'accomplir ? Parfois tu aimerais ruer dans les brancards, rentrer dans le lard de ces Familles qui vous provoquent. Et pourtant tu te retiens, te contiens, ravale l'affront et fait profil bas tout en te répétant cette maxime Améthyste : la victoire n'est pas une fin, seulement un moyen comme un autre de remporter la guerre.
Comme souvent le RP va plus vite que la refonte du contexte. Ce qui veut dire que tout n'est pas encore écrit.

Les Orothar : Règnent sans se montrer, sans se dévoiler. Masqués. Par exemple la légende veut qu'il n'existe aucune statue, aucun tableau représentant les visages des Orothar. On ne sait pas qui ils sont. Ni ce qu'ils veulent. Des joueurs qui manipulent des joueurs d'échecs. Leur but est que la Ville survive. A tout prix. A n'importe quel prix. Ils ont mis en scène leur propre chûte. Puis leur propre retour. Pourquoi ? Personne le sait. Pas même les membres des Orothar. De même personne ne sait qui règne sur la faction. Un homme, une femme. Personne ? C'est pas écrit. Personne n'a rencontré qui tire les ficelles.

En espérant que cela t'aide ;)

Et puis pas de soucis pour le retour ! Chacun est libre de son IRL. Du temps qu'il consacre à C.K. Des absences, des départs, des retours, ça arrive ! L'important c'est que tu sois là, motivée, prête à écrire !

Pour les Fairfield c'est à prendre avec des pincettes. Mais en générale on évite les familles à cheval sur deux factions. Parce que le contexte a des couleurs tranchées. On est Emeraude. On est Améthyste. Qu'un Orothar s'y cache pourquoi pas. Mais la sensibilité Fairfield est Emeraude. Uniquement, seulement, purement Emeraude. Les couleurs ça ne se mélange pas :)
Répondre
cron