Citations en or


Cette partie est la vitrine du forum. Nous y regroupons les plus belles citations de RPs, mais aussi les différentes intrigues terminées. Ouverte aux invités ; elle donne un bon exemple de notre niveau. /!\ Érotisme et violence dans certains textes.


Messagepar La Ville » 01 Mai 2014, 01:23

Citations en Or


Consignes


Le but du sujet est simple : Mettre en avant certains passages ou citations de RP que vous avez lu. En vous recommandant d'éviter de vous auto-citer, vous n'avez qu'à remplir le code suivant et le poster à la suite de ce sujet pour souligner votre admiration à l'encontre d'une plume particulièrement talentueuse :

Code: Tout sélectionner
[color=#2a8bb5][police=Courier New][size=150]PSEUDO DE L'AUTEUR[/size][/police][/color] : [url=Lien vers le topic]Le Titre du topic[/url] [i]Un petit commentaire pour expliquer votre choix[/i]
"La citation en question (ne devant pas excéder la taille d'un paragraphe."

Spoiler:
PSEUDO DE L'AUTEUR : [url=Lien vers le topic]Le Titre du topic[/url] Un petit commentaire pour expliquer votre choix
"La citation en question (ne devant pas excéder la taille d'un paragraphe."
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 458
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar La Ville » 01 Mai 2014, 02:34

Ancien topic des citations sur la précédente version du forum http://www.clan-kravt.com/t571-citations-en-or :kap:
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 458
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Adrien Orothar » 19 Mai 2014, 15:36

HORUS : Le croassement des fous Habituellement, Horus est doté d’une plume très « british » (copyright Iris), dandy, capable de joutes verbales comme d’élégance. Qui convient bien pour retranscrire le caractère épicurien d’un docteur Sambre. Dans ce post-ci, la plume se découvre une nouvelle facette qui m’a surpris et enchanté en même temps. Voici un Horus pris dans les glaces d'émotions épineuses et qui le forcent à reculer dans son monde intérieur.
Je me demandais comment Horus allait décrire ce passage difficile pour son perso et émotionnellement plus chargé. Je vous laisse apprécier un extrait.


Impuissant, Horus observe sans voir, écoute sans entendre. Il est ailleurs, perdu, dans une bulle qui n'attend que la plus anodine des épines pour éclater, pour jeter le docteur en pâture aux Lions, aux Corbeaux. Pourquoi Adrien agit-il de la sorte ? Horus n'en sait rien, il s'en fiche. Elle n'est plus sa priorité, elle peut mourir. Il doit penser à lui, à sa fille. « Anastasyia mon enfant. »
Adrien Orothar
 



Messagepar Talia Sambre » 19 Mai 2014, 16:02

Haaaan je ne peux que confirmer !

Tant par sa froide maitrise, que la maturation un brin plus baroque et assumée de son style, Horus devient vraiment impressionnant dans ce poste. Londres s'est trouvée son Hannibal Lecter.
Talia Sambre
 



Messagepar Horus Sambre » 19 Mai 2014, 16:29

Rrrroooooh, c'est trop d'honneur pour le modeste docteur que je suis :nyu:

Mille mercis, vous avez réussi à me faire rougir (que dis-je, à me faire cramoisir!) :peluche:
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 83
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Kaprice Ashfield » 20 Mai 2014, 00:29

LIESEL : La jeune fille et la mort Le début tout en douceur et mélancolie du topic m'a intrigué. Les derniers posts m'ont scotché. La personnage de Liesel confrontée au sexy' Jev est jouée avec une grande maîtrise. Fragile et passionnée, soumise et fiévreuse. Belle montée de sensualité tout au long du topic. La joute en devient délicieusement troublante.

"Vivre cette scène dans le doute, avec une part de rêverie... Avec une envie de fuir et de continuer. De se soustraire à l'homme, de se laisser posséder... Et d'exercer un pouvoir. Pouvoir dont elle était démunie. Liesel n'était-elle destinée qu'à se soumettre, à « subir » ? Tremblements, légère fièvre – mais pas le temps de se demander si elle était tombé malade – et désir. Elle le laissa faire. Elle le laissa la posséder dans toute sa noirceur. Elle lui suivait des yeux, comme un animal curieux, qui se croit prêt à rouer de coups celui qui, pourtant, le fait se sentir vivant."
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4631
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Liesel C. Borrow » 20 Mai 2014, 13:07

Wooow ! Merci Kaprice :)
Liesel C. Borrow
 



Messagepar Corey Winter » 20 Mai 2014, 15:24

La plume de Liesel s'adapte à toutes les situations. Nous avons des membres caméléons!
C'est vrai que dans ce sujet elle est particulièrement sensuelle...
Corey Winter
 



Messagepar Liesel C. Borrow » 20 Mai 2014, 20:24

Merci Corey ;)
Liesel C. Borrow
 



Messagepar Adrien Orothar » 31 Mai 2014, 09:04

Des citations comme des résumés de cette semaine faste en RPs 8)

AURORE : En fuite Une jolie Aurore est dépeinte dans ce sujet, qui mêle la vision rêvée de la princesse en contraste avec le monde peu bucolique dans lequel elle évolue. Un certain rythme – rapide – pour un style à la limite de l’onirique… L’impression de vitesse permet au personnage d’Aurore de ne pas tomber dans l’inertie qu’on prête souvent aux princesses des contes de fée.

… si aujourd'hui je ne profite pas de la folie qui m'habite, ce soir déjà, alors que je rejoindrai la maison close, il sera trop tard. M'imaginant vêtue d'une crinoline et de ses nombreux jupons comme les belles aristocrates de la ville, je tournois sur moi même comme si une valse entrainante raisonnait entre les murs pourris du quartier. Un tour, puis deux et trois. J'ai la tête qui tourne. Mes mains se saisissent de ma jupe sombre comme si je voulais éviter que sa dentelle imaginaire ne touche le sol et un quatrième tour plus fou que ceux d'avant me fait perdre la tête.

NATFFÖDD : Wild Hunt Je me demandais comment le troll allait nous décrire un meurtre « au présent ». Je trouve ce passage plutôt réussi. Ce paragraphe forme un texte complet en soi. La chute du paragraphe, aussi, est bien choisie. Judas/Natfföd en général, découpe bien en paragraphes (il les commence et termine judicieusement), ce qui donne une respiration et une cohérence dans la lecture de ses textes - surtout dans ce post, il me semble.

Il caresse. Sa main est douce sur la joue de sa future victime et ses pupilles curieuses sur le visage suppliant. Elle tremble d'effrois, murmure des paroles, des prières dont les oreilles sourdes du troll ne veulent rien entendre. Les griffes se plantent soudain dans la chair, enlevant un hurlement à la femme qui a sursauté sous cette étreinte violente. Nattfödd était un peu humain à l'instant, cela l'a révulsé. Il déteste cette part que Grim a insufflé à son être. La déchirure continue jusqu'à la gorge, dévisageant le visage de l'humaine qui manque de défaillir sous la douleur. Elle n'a pas l'habitude de souffrir. Elle n'a aucune idée de ce que c'est d'être enfermé, battu, torturé, tourmenté et affamé. Elle ne sait pas ce que cela fait de voir tout un monde s'effondrer à ses pieds. Mais, promis, elle connaîtra la souffrance. La main de Nattfödd glisse entre les chairs, vrillant les nerfs de la victime qui hurle un peu plus fort à chaque instant. Son bourreau l'ouvre, ses griffes aiguisées ne rencontrant aucune difficulté à écarteler ses muscles se contractant au désespoir. Ce qu'il manque au troll, ce n'est pas un peu d'humanité mais un peu de cœur. Et il sait où en trouver.

LESATH : Larmes dans la nuit noire On n’avait pas l’habitude de lire Lesath dans la tristesse ni dans la course. Comme pour le texte d’Aurore, ce texte donne une impression de vitesse, qui va plutôt bien à l’étoile. Les répétitions ne sont pas lourdes, le vocabulaire est simple et dual (sombre / lumière) comme d’habitude chez Lesath.

Dans la nuit noire, dans les ténèbres profondes, la chasse a débuté. Et Lesath a couru dans la nuit, avec juste cette lumière sous ses yeux, les deux fleuves d’une douleur réminescente pour illuminer son chemin. Ses jambes se sont emmelées, ses cheveux se sont ébouriffés. Elle a juste couru, alors qu’elle aurait pu filer, filer comme une étoile brulante, filer sans un bruit en laissant une trace de lumière dans les ténèbres. Un rêve, une promesse pour les enfants, les enfants des chemins qu’elle traverse.
Adrien Orothar
 



Messagepar Judas » 31 Mai 2014, 12:47

Quel honneur d'être cité dans un forum qui compte autant de belles plumes. :nyu: Merci beaucoup Adrien, cela me va droit au cœur :you:
U.C.
Maison Onyx
 
Messages: 469
L'Ascendance: Je suis Natif de la Ville



Messagepar Aurore » 01 Juin 2014, 08:59

Merci pour la citation. A moi aussi ça me va droit au cœur, d'autant que c'est un 1er rp. :pinkheart:

(merci également d'avoir coupé le passage ou elle finit sur les fesses, tu sauves un peu son honneur :mrgreen: )
Aurore
 



Messagepar Kaprice Ashfield » 25 Juin 2014, 15:31

SELENE : Des cendres dans la nuit. Il est fou de constater à quel point une joueuse peut arriver à incarner deux personnages complètement différentes. Là ou Queenie se démarquait par sa fougue, sa provocation, Sélène nous ravit d'âpres moments de tristesse. Une plume beaucoup plus tourmentée, avec des images douloureuses et des ambiances empreintes de ténèbres.

"Des cendres retrouvant ainsi leur liberté. Résidu d'un être, seule preuve de son existence alors que pour chacun il sera à jamais disparu, la vérité dans une urne. Un secret qu'il faut enfouir avant que le feu sacré ne s’aperçoive que l'âtre de la cheminée a été vidé. La poussière vole et virevolte, difficile d'en récupérer toutes les particules mais l'endroit doit rester propre, impeccable et brillant. Qu'on puisse s'asseoir et manger sur le sol en robe blanche sans se retrouver couverte de suie noire. Une larme vient lier les cendres amassées, un revers de main pour les essuyer car il n'est pas le temps des jérémiades. Un soupire. Une mèche châtain clair remontant avant de retomber initialement, le visage couvert de saleté noire, des restes de combustions... De la chair, des os, un être... Je ravale mon dégoût."
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4631
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Cassandre » 25 Juin 2014, 17:50

C'est vrai que sa plume semble complètement se transformer, en être une autre. Superbe citation, un passage troublant. :pinkheart:
Image

~I'm bored
Avatar de l’utilisateur
Maison Rubis
 
Messages: 495
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles
Catalyseur: Tatouage
Statut: Courtisane au front couronné



Messagepar Kaprice Ashfield » 30 Juin 2014, 21:21

DANHAËL LUSTER : A chacun son maître La fiche était prometteuse, le lancement en jeu de Danhaël vient confirmer et sublimer ces premières impressions. J'aime beaucoup le choix de narration, cette façon absolument déroutante, schizophrénique de mêler les voix de l'automate et de l'humanité en un même discours. En tant que lectrice, on ne sait plus à quel saint se vouer. On nage en pleine folie et c'est génial, encore jamais vu sur le fofo.

"Ce n’est pourtant qu’un visage fugace qui la provoque, entrainant des réactions en chaîne. Danhaël se stoppe net. La fille qui vient de disparaitre au coin de rue éveille en lui des images qui ne se répercutent dans aucun de ses souvenirs. Des rires d’enfant, des confidences chuchotés à l’oreilles, la sensation de transgresser un interdit, la peur et l’ excitation d’être découvert… Danhaël n’y comprend rien. La machine s’emballe, peinant à trouver une logique. Imparfait, le programme ne peut gérer l’afflux de sentiments qui emballe le cœur. Une brèche, une occasion, l’âme se faufile de la faille et agite l’automate. Cours, rattrape-là, parle lui. Tu n’es pas fou. Tu n’es pas malade. Toutes les armes sont bonnes à utiliser. Et l’espoir reste un catalyseur parfait."
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4631
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Leah Chalhem » 03 Juil 2014, 10:07

Hecate : Les Secrets d'Hecate Pour Hecate, la plume est violente, sauvage, irascible. Elle est fascinante. Je suis fascinée par ce personnage. Il m'étonne par son côté animal, par la métaphore qu'il fait à l'océan et ses décisions brutales. Il y a tant de brutalités, tant dans le caractère que par les gestes. J'ai du mal à percevoir ses actions futures, elle est mystérieuse, presque opaque tant elle m'est étrangère. C'est étonnant dans un RP, c'est surprenant. Une impression de perte dans les langues sous marines, dans les profondeurs océanes, perdue, entre mille eaux et incapable de se débattre. Tu incarnes ce personnage à la perfection.

"Elle embrasse comme si elle désirait prendre possession de son âme, la touche comme un amant agressif, férocement animal, prendrait possession de sa maîtresse. Elle ne respecte rien, ne pense pas à ce que désire Leah. Elle la veut, elle la prend, et c’est tout ce qui lui importe."
Leah Chalhem
 



Messagepar Ezekiel Ashfield » 08 Juil 2014, 00:00

Iris : Dissonances Maintenant je comprends pourquoi Kaprice préfère rester à Onyx, Iris écrit trop bien ! Très belle plume, très beau moment de rp, à chaque mot il semble que l'on ressent les émotions, vraiment magnifique :nyu:

"Les Ashfield lui rappellent une mélodie qu'elle a entendu, enfant, une lettre qui revient et revient sans cesse sur le même chant, la même tristesse. Elle connaît son nom, ce nom. Elle ne veut plus le prononcer. Et le sien, Ezekiel Ashfield, lui rappelle ce qu'elle a volé à Kaprice. Son don, sa magie, sa famille. Et le cadeau qu'elle lui a fait, chaque jour, en l'écartant davantage. Alors lentement, elle referme le bois de rose et termine là sa chevauchée chaotique des notes. Le piano émet un bruit grave, il se refuse au silence. Le son rebondit aux murs, parcourt les pierres, glisse dans la nuit sans vouloir s'éteindre. Mais elle attend qu'il se soit endormi de nouveau, avec la patience des sages ou des prédateurs en chasse. Elle attends que la musique se lasse, silencieuse dans sa posture immobile, glacée. Sa peau blanche, blafarde, luisant sous la lumière du lustre."
Ezekiel Ashfield
 



Messagepar Iris » 08 Juil 2014, 12:49

Merci Ezekiel <3
J'ai toujours aimé te lire, dans tes différents rps, et c'est un plaisir d'en partager enfin un avec toi <3
Je pourrais citer ton post, tant il m'a plu, mais ce serait un peu redondant. En ce moment il y a plein de très beaux écrits, celui ci, par exemple, m'a plu.

Caralyre Sambre : Confidences à l'aube J'aime beaucoup ce personnage, Caralyre.Il est très beau, ce qui se dégage de lui est très fragile, très intense. Dans ce rp, à peine débuté, il donne voix à ses troubles. Je le trouve très touchant. D'habitude, je n'aime pas quand il y a beaucoup de voix, de paroles, mais cette fois ci ça coule sur le sens. C'est un monologue qui n'a rien à envier du drame et de la tragédie. Ce passage, notamment, est mon préféré. C'est comme s'il ouvrait son âme toute entière.

"-Il y a quelque chose d'attirant dans les ténèbres, tu sais. Toi qui voit dans le noir avec tes yeux de félin, tu dois être moins aveugle que moi. Mais ne rien voir, simplement sentir, c'est ce que j'aime. Laisser les ombres me guider, laisser leur familiarité m'envelopper. Et ça m'effraie un peu. Si je suis si à l'aise dans les ténèbres, est-ce parce que je leur appartiens? Je ne veux pas, mais elles m'appellent et je réponds. Y a-t-il seulement de la lumière en moi? Pour qu'il y ait un choix, il doit y en avoir au moins une trace, n'est-ce pas? Peut-être que mon destin est inévitable, peut-être que je ne fais que repousser le moment où je me perdrai définitivement. Mon oncle croit qu'il est possible de changer, mais il ne comprend pas... Ambre... Ambre, c’est chez moi. "
Iris
 



Messagepar Milena V. Kasyanov » 08 Juil 2014, 14:41

Merci de la citation, Iris, je suis touchée :nyu:

C'est vrai que Cara vit dans l'émotionnel, je suis contente que le RP ait plu ^-^
Milena V. Kasyanov
 



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 08 Juil 2014, 23:01

Je ne peu que plussoyer la citation d'Iris, juste... génial <3
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13941
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Anafiel Boyle » 11 Juil 2014, 10:55

ALICE ERENESIS : Mécanique des fluides vitaux La plume d'Alice est si belle pour travailler au corps l'horreur la plus pure. Il y a une opposition complète, entre le fond malsain, sordide, et la forme qui se veut légère, gracieuse. Des tournures enfantines viennent parfois nous choquer. Des détails, anodins, tactiles, s'amusent à nous rendre vivace cette enfant au coeur noir. Une belle réussite que cet équilibre dans la plus douce des folie :heart:

"L'air s'infiltre, brûlant entre mes lèvres roses, et le corps de l'inconnue froide me quitte. J'ai une petite impression de chute, un tournis très léger, très amusant, et je voudrais qu'elle recommence. Je ris tout bas, tout doucement, en voyant la femme tomber. Une femme, une mère, et deux enfants qui ne sont pas celui qu'elle est venue chercher. La brune aux yeux noirs, mais si semblables aux miens, s'est relevée. Elle est vive, précise, une artiste en ses mouvements. Elle se peint en touches délicates, tantôt vives, tantôt languides. Et languissante, elle le redevient. La porte est close encore, verrouillée. La Glaciale parle, la mère hurle. Moi je me tourne tranquillement une mèche de cheveux autour d'un doigt, les yeux papillonnants sur mon petit vertige adoré. La jeune fille gelée soulève sa robe de neige et de sang, me tend une de ses griffes, que je prends d'un geste familier. Complice. Le manche du couteau roule entre mes doigts fins, et je souris avec tendresse aux yeux déchirés de terreur et d'incompréhension de la viande maternelle et vivante qui se traîne au sol, voulant reculer. Elle se met entre nous et son enfant, rampant à quatre pattes alors que je penche la tête de l'autre côté, que je lâche mes cheveux tous bouclés et tressautant maintenant. Comme si elle pouvait encore le sauver."
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Rubis
 
Messages: 966
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Pouvoir: Lion
Âge: 46 ans
Statut: Maître espion, Boyle par alliance



Messagepar Alice Erenesis » 11 Juil 2014, 11:09

Ouh, je ne m'y attendais pas :ayy: Ca me touche, vraiment, venant de ta part. Il faut dire qu'avec Leah comme partenaire, ne pas être portée par le sujet serait une faute de goût !
Alice Erenesis
 



Messagepar Kaprice Ashfield » 11 Juil 2014, 16:26

Charles/Ambre tu es maudit ! A chaque fois que je lis un de tes texte je me dis, faut absooooolument que je le cite parce que c'est trop un bôgosse une super plume et à chaque fois une tuile de m**** me tombant sur la tête vient me couper dans mon élan. Mais aujourd'hui choupi, c'est le grand jour, et tu ne vas pas y couper :face:

AMBROSE (+ nom compliqué) : Singerie Adrien et toi (parce que oui vous vous ressemblez dans le style comme des frères) avez un talent assez fou pour les descriptions que j'envie. Moi qui ai tendance à me perdre dans des phrases trop longues, bourrées d'adjectifs, ne peut qu'être admirative devant la fluidité du style. Des phrases courtes. Limpides. Et qui pourtant suffisent à poser en quelques lignes de véritables tableaux, précis, à l'ambiance immersive.

"C'était une grande rue, une grande artère, avec d'un côté quelques habitations délabrées qui auraient pu être la sienne, et de l'autre un mur. Une muraille. Enorme, blanche, immaculée. Avec des barbelés sur le dessus. Derrière, une usine ; une riche, une puissante. Elle faisait des armes. Elle construisait du feu. Et d'elle naissait la promesse de tortures, de guerres, de morts. L'usine Spyrelios, fleuron de la noblesse Joyce et avatar de la puissance des Diamants.
Mais ce qui importait Ambrose se trouvait entre les murs : des lampadaires. Des lumières, plein ! Pour que la nuit n'existe pas, pour être toujours face au Soleil, aux nôtres, aux artificiels. Et que l'ouvrier ne dorme jamais.
"
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4631
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Charles Snout » 11 Juil 2014, 17:55

Je suis maudit O_O
(Et c'pas compliqué, Lluwellyn ! èé)

Merci pour cette quote *est touché*. Je suis comblé *rougit*
Charles Snout
 



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 12 Juil 2014, 00:27

J'admire autant les deux très belle plume que le talent de kap pour sélectionner les textes :nyu:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13941
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Talia Sambre » 25 Juil 2014, 18:58

DELIGHT : [url=Lien vers le topic]Fiche de Delight[/url] Quelle étrange personnage que Delight. Jamais les couleurs n'auront été aussi inquiétantes chez elle. Une fiche un peu déstabilisante. A deux niveaux l'apparence Funky, merveilleuse, hallucinée. Et puis si l'on creuse c'est tellement sombre, brisé. Ce long passage du texte m'a happé pour sa puissante gradation. L'impression d'assister à la montée en puissance d'une bombe sur le point de se fragmenter.

"Les gens qui n'étaient pas des nains criaient plus ! Plus ! Plus ! Ou quelque chose comme cela. Cela lui faisait mal. Très mal. Elle voulait qu'ils la laissent tranquille. Elle avait la tête qui vibrait fort et le sol paraissait trop loin. Ses yeux ne voulaient plus travaillés. Delight était en colère contre eux mais il y a tant de mal et de souffrance dans l'air, dans son ventre, dans sa tête. Il y avait des traces de petites pattes sur le sol, partout. C'était joli, toutes ces paillettes qui coulait telle une eau où il y a plein de poissons et que cela va vite, même ! Des sons désaccordés d'un violon jaillissaient comme des feux d'artifices. Et ça pleurait ! Et ça criait. Qu'ils se taisent, bon sang, elle n'arrivait plus à réfléchir. Repousser. Repousser. Jeter. Hors de soi. "
Talia Sambre
 



Messagepar Delight » 25 Juil 2014, 19:10

:nyu: :nyu: :nyu: :gni: :gni: :you: Tu vas me faire pleurer ! Trop gentil ! Oui, c'était l'impression que je voulais donner ! Exactement ! Merciiiiii ! :pinkheart:
Delight
 



Messagepar Maraltès Volantis » 29 Juil 2014, 12:19

MOLOCH WOLFCRAFT : [Intrigue]Le règne des illusions. Comme elle a mûri la plume de l'héritier Joyce depuis ses débuts plus que prometteurs, pour s'incarner davantage violemment en les gènes sombres de la lignée Wolfcraft. Nette et précise, plus assumée et terrible, Moloch trace de profonds sillons sanglants dans l'histoire kravtienne avec une maîtrise nouvelle, une âme palpitante sous les mots et les cauchemars de son être qui le rendent effrayamment redoutable.

" Cela faisait des mois, des années. Que dans l'ombre, Moloch fourbissait ses armes, que l'on cueillait le mendiant et l'orphelin pour l'affubler d'une lance et d'une cuirasse, que l'on incantait dans les abysses les plus profondes de la forteresse Craft, que l'on contait aux enfants les légendes de Requiem Craft et de ses descendants, de Pénombre et d'Ivory. Deux décennies que Moloch ne rêvait que du fracas des combats, du souffle ardent d'une tour enflammée contre son visage, des hurlements d'une mère qui tient contre son cœur le corps sans vie de son enfant. Vingt putain d'années de préparation, de travail, de réflexion. Et tout cela pour ça. Tout cela pour ça ? "
Maraltès Volantis
 



Messagepar James A. Joyce » 29 Juil 2014, 15:39

:help:

Mais je sais plus où me mettre moi avec tout ces compliments ô_O

Merci Mara', ça me va droit au coeur :nyu:
"Every disguise is a Self portrait"
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 882
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: baguette magique
Pouvoir: Empathe
Âge: 21 ans
Statut: élève de la Rose Pourpre



Messagepar Ezekiel Ashfield » 29 Juil 2014, 15:46

Tu le mérite James, ton post était magique.^^
Ezekiel Ashfield
 



Messagepar Valériane B. Kravt » 29 Juil 2014, 16:02

+1

Nos retrouvailles s'annoncent d'ores et déjà mythiques :uhu:
Valériane B. Kravt
 



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 29 Juil 2014, 16:09

J'approuve également, totalement mérité ce post était juste géniallissime *-*
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13941
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar James A. Joyce » 29 Juil 2014, 16:12

Vous êtes de vils flatteurs!

*va se cacher très loin*
"Every disguise is a Self portrait"
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 882
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: baguette magique
Pouvoir: Empathe
Âge: 21 ans
Statut: élève de la Rose Pourpre



Messagepar Maraltès Volantis » 31 Juil 2014, 19:26

Anafiel Boyle : Embers. Anafiel Boyle, c'est un peu mon personnage préféré, mon icône favorite, mon addiction douloureuse, mon plaisir secret. Car autant la plume de Kaprice se fait délice angélique et espièglerie mutine en incarnant la petite pianiste légendaire, me fait vibrer d'inquiétude et rire, attendrie. Autant, cette plume merveilleuse se drape d'une noirceur intime, d'une présence mâle sulfureuse et entêtante, délectable et jouissive en dépeignant cet homme aux dangereux charmes, insidieux, et à la puissance brutale, vénéneuse jusque dans son sourire en lame d'épée. Anafiel m'envoûte, me fascine dans ses cohérences tangibles, ses faiblesses sombres et touchantes, beau à se damner même dans ses errances. Toujours viril, désirable et intimidant, il incarne l'homme, le vrai et à chaque fois, je le lis, le cœur suspendu, le corps au bûcher de ses ivresses brûlantes, capiteuses, mortelles.

Il m'a été difficile de choisir quels morceaux mettre en valeur dans la vaste bibliographie de ses œuvres, la multitude passionnantes de ses interventions, ses introductions théâtrales et précises, scandaleuses ou sophistiquées. Un sens aigu des détails et des visuels extrêmement percutant qui mettent sous tension les mots de sa nuit, les tortures dévorantes de son âme. Anafiel est un peu l'homme dont l'amour ou la haine scelle le destin des femmes qui l'entourent ou l'approchent, alors quelle plus belle illustration que sa relation maritale avec sa chère Kinna pour (re)découvrir ce personnage formidablement singulier ? Je vous préviens, je ne suis pas responsable des coups de foudre qui pourraient ensuite survenir... :pur:


" « -Je crois que nous devrions parler Kinna. Cela fait tellement longtemps que nous ne nous sommes pas retrouvés en tête à tête. » Cette même voix douce au timbre maîtrisé qui jurait avec l'horreur de la mise en scène. Les ronces encrées, matérialisées sur le sol continuaient à ramper sur le sol autour des souliers cirés de l'homme. Elles traçaient une toile étrange de filins d'ombres vénéneuses. Un quadrillage discret et pourtant tellement obsédant dans ses grouillements serpentins. Elles le suivirent lorsque se détournant de sa blonde épouse, il fit quelques pas en direction d'une commode. Conscient de l'intensité du regard de la bonde fixé sur son dos, il se déplaçait pourtant avec calme. Sans se presser, comme si ces longs silences qui s'installaient entre deux répliques n'avaient rien de gênant. Un léger couinement lorsqu'il ouvrit le tiroir supérieur du meuble. On l'entendit fouiller, repousser quelques papiers, puis enfin, son ombre masquant toujours le détail de ses gestes, il referma le tiroir avec soin. Sa cigarette coincée au coin de ses lèvres s'était à moitié consumée. De petits flocons cendres s'en décrochaient régulièrement, pour tâcher de gris le luxe des tapis. Lorsqu'il refit face à l'élégante Boyle, il tenait un pistolet automatique dans sa main gauche, et un chargeur alourdi de balles dans la droite. Il enfonça le second dans la crosse. Un déclic sonore résonnant lugubrement dans le salon, prévint que l'arme était chargée. Otant le cran de sûreté, il fit ensuite jouer la culasse en arrière pour faire monter un projectile dans le canon. « -Mais avant que nous commencions à discuter, j'aimerais te poser une question à laquelle tu vas prendre le temps de répondre très soigneusement. » "
Maraltès Volantis
 



Messagepar Kaprice Ashfield » 11 Aoû 2014, 01:56

Merci Maraaaa tu es une amour :oops: Mais Naf, est surtout et avant tout, ton idée, et il n'a pu se construire, trouver son "style" qu'au contact de la divine, érotique plume de ta Kriss (qui me manque :( ) Heureuse de voir qu'il ne s'est pas trop rouillé avec le temps. Même si avouons le, il n'a plus l'énergie virile, de ses débuts :?

* * *


CANDY : Sombre Luxure Je ne me suis jamais cachée d'être amoureuse de la plume Candy. Elle a une façon si originale, tactile et attachante de faire vivre ses personnages. Mais ce texte en particulier est un des plus beau qu'il m'ait été donnée de lire. Parce qu'il marque une rupture, une cassure chez sa personnage. La petite chatte, joueuse, provocante, se fait pour la première fois attraper et violenter. Et l'on ressent une telle empathie à la lecture, que tout du long, j'espérais qu'elle allait s'en tirer, s'échapper ; Jusqu'à parvenir aux derniers paragraphes, d'une noirceur, d'un abandon encore inconnus chez Candy.

"À force, tu avais fini par croire à ta liberté, ton indépendance, ta particularité, le privilège de ta condition. Ce soir, tu es ramenée à la réalité, brutalement, violemment et la tête te tourne. Ton teint, pâle et livide, n’exprime que peu encore, toute la peur qui continue de s’insinuer en toi. Pourquoi es-tu là ? Pourquoi Iris n’a pas donné pour consigne de te laisser tranquille ? Pourquoi le Fou n’est pas là pour te protéger, toi qui t’es offerte à lui, qui en est tombée amoureuse, qui lui a déclaré ta flamme, à travers la fougue que tu as su lui témoigner, dans cet ébat qui t’a marqué pour la vie. Tes doigts, légers, agiles, glissent sous ta chemise de nuit, effleurent cette citation, gravée dans ta chair, sur ta fesse…

*Graviora manent, le pire est à venir…*"
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4631
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Retourner vers Les Légendes du Clan



cron