Nikolaï,
"Les promesses de l'ombre."
Nikolaï Voronov
Son pseudonyme sur V'kontakte : Ombre
Age : Né en 1957 à Saint-Petersbourg, d'une famille d'ouvriers. Etreint en 1995 à la prison de Kretsy.
Groupe et clan : Vampire du clan Vor.
Son métier, son statut social : Un tueur pour les Vor. Etoile montante de la Mafia Rouge qui trempe dans de nombreux trafics.
Concept du personnage
Nikolaï a les yeux pâles et sans âme d'un loup. Un prédateur de silence et de solitude qui ne recule jamais devant la violence. Il tue froidement, avec au cœur cette habitude cynique du vieux guerrier qui a déjà vu couler trop de sang. Mais Nikolaï est aussi un agent infiltré du FSB. Une taupe qui travaille en sous main à faire tomber la Mafia Rouge. Du moins le croyait il au début. Avant de se demander si cette infiltration chez les Vor n'a pas éteint en lui toute trace d'humanité.
Son histoire
Les Promesses de l'Ombre est le nom d'une opération secrète menée par le KGB, puis plus tard le FSB, afin d'infiltrer la Mafia Rouge. Parce que l'agent Nikolaï avait grandi dans les banlieues pauvres de Leningrad (Saint-Petersbourg à l'époque communiste) et connu de futurs criminels d’états, on l’incarcéra sous un faux prétexte à la prison de Kretsy. Le but était simple, se lier avec des mafieux, et monter en grade dans l'organisation jusqu'à en découvrir les secrets.

Mais pour cela il fallut passer un pacte avec le diable. Tuer, torturer et prendre part à ces ultra-violentes querelles de détenus. Car seul le meurtre permettait de monter les échelons de la prison et de se rapprocher des Vor. Ces énigmatiques détenus que l'on disait être enchaînés là depuis des siècles.

Les Parrains reconnurent la violence brute et froide de Nikolaï et une nuit ils l'étreignirent pour en faire un des leur. Nikolaï avait réussi ; mais au prix de son âme. Et lorsque les Vor s'arrangèrent pour le faire libérer, c'est en prédateur : tueur froid et machinal qu'il retrouva les rues de la Saint-Petersbourg nocturne.
Possibilités d'évolutions
Vampire. Les années et les meurtres éloignent Nikolaï de son humanité. Il a tellement pris goût au sang, que le but premier de l'opération « Promesses de l'Ombre » lui semble désormais un lointain souvenir. Quelque chose qui appartenait à une autre vie, à une autre existence : lorsqu'il avait encore une âme mortelle.
Répondre