Rachel Voss

#1
Rachel Voss

Image
Désire-moi autant que possible.
Fiche d'identité
NOM COMPLET DU PERSONNAGE : Rachel Carmen Voss

AGE : 42 ans

ASCENDANCE, FACTION et RÔLE : Je suis née dans cette ville et je compte bien y rester. Ma faction ? Le Rubis, évidemment ! Je suis faite pour vivre dans le luxe. Officiellement, j'ai le rôle d'une simple épouse qui passe ses journées à dépenser sans compter le salaire de son mari. Officieusement, je suis bien plus que ça...
Eveil et Magie
Très jeune, j'ai vite compris que je pouvais manipuler les émotions des personnes qui m'entouraient. Mes parents n'ont d'ailleurs jamais réussi à m'en vouloir pour quoi que ce soit, même lorsqu'ils m'ont surpris avec des garçons d'autres factions dans leur suite parentale. La Magie de Charme, quelle pouvoir idéal ! J'aime être désirée, vénérée, jalousée, de façon naturelle ou non, peu importe. Faire naître de l'amour à mon égard chez de jeunes hommes au corps parfait est devenu l'un de mes passe-temps favoris. Il suffit simplement que je replace une mèche de mes cheveux et mon catalyseur fait le reste. Cette bague en or sertie d'un rubis est ce qu'il y a de plus précieux à mes yeux. Sans elle, mes nuits seraient bien moins jouissives.
Description
Je suis en perpétuelle recherche du corps parfait, d'un corps fantasmé. Je fais en sorte que mon poids ne s'éloigne jamais trop de celui d'une jeune femme, même si pour cela je dois utiliser des pratiques bien peu orthodoxes. Mes longs cheveux ne peuvent être coupés et colorés que par la crème des coiffeurs de la ville, et seuls de grands noms de la mode peuvent m'habiller. Personne ne m'a jamais vu sans maquillage, pas depuis ma naissance. Les visages ne sont pas faits pour être exposés sans artifices, encore moins ceux dont la vingtaine n'est qu'un lointain souvenir. Après tout, je fais partie du Rubis, les apparences sont donc ce qu'il y a de plus important.
Je sais être souriante, agréable et diplomate, j'ai été élevée ainsi. Mais je sais aussi que tout se joue dans l'ombre, surtout ce qu'il y a de plus important. Je ne suis pas du genre à pardonner, jamais. Quelque soit l'affront que vous me faites, vous en subirez les conséquences, soyez-en sûrs. Ma vengeance s'abattra sur vous au moment où vous vous y attendrez le moins et vous fera souffrir autant, si ce n'est plus, que ce que j'ai souffert. Que ce soit en amitié ou en amour, j'attends des autres une loyauté absolue, qu'ils n'auront pas en retour.
La Ville et ses Seuils
Mon mari et moi possédons un hôtel particulier dans le quartier Rubis, mais aussi un loft et un manoir. C'est le minimum à avoir pour des personnes de notre importance. Je pourrais passer des journées et des nuits entières à parcourir les rues de cette ville afin de me rendre dans toutes les boutiques et les restaurants tendances. J'aime d'ailleurs en voir certains disparaître, et ses propriétaires avec, pour que d'autres lieux prennent leurs places. Mes journées sont rythmées par les évènements mondains tandis que mes nuits sont dédiées à la chasse aux jeunes apollons. Qu'ils soient dans des maisons closes, dans des bars ou en train de travailler à la chaîne dans des usines, je les séduirai et les amènerai dans mon lit.
Famille et Histoire
Mes parents vivent dans cette cité tout comme leurs ancêtres avant eux. Mon père était un riche investisseur, toujours à l'affût du moindre projet qui pourrait lui rapporter de l'argent. Il est mort il y a dix ans, une dalle en béton s'est effondrée sur lui sur un chantier d'immeuble en construction. L'assurance a versé des millions à ma mère, elle n'a jamais été aussi ravie. Elle vit désormais avec ce peintre qui adore quitter la ville pour aller ailleurs. Il aime peindre la plage et l'océan, même si personnellement je ne vois pas l'intérêt d'admirer une étendue d'eau si aucun yacht ne s'y trouve. Je n'ai ni frère ni soeur, je n'aurais pas aimé partager mon héritage de toute façon. J'ai épousé un promoteur immobilier il y a maintenant vingt ans, ma magie y est pour beaucoup. Ne dit-on pas que les filles veulent épouser leur père ? Mon mari est riche, du moins il l'était. Le pauvre a chuté dans les escaliers de notre manoir il y a quatre ans. Ces marches peuvent être si glissantes, c'est une véritable plaie. Il est mort sur le coup et ses cendres ont été mélangées aux fondations de son dernier immeuble. Sa fortune et mes rentes nous permettent de vivre, mon fils et moi, loin du besoin. Mon fils a rejoint l'Académie à ses dix-huit ans et ne me contacte qu'en cas de besoin financier ou quand un petit-ami jaloux tente de lui trancher la gorge. Je n'ai donc aucune contrainte et peux enfin profiter de tous les plaisirs que la ville a à m'offrir, quel qu'en soit le prix.
RP introductif
Derrière le masque (facultatif)
PSEUDO, PRENOM, SURNOM ? : Greg

COMMENT AVEZ VOUS CONNU C.K ? : Top Site

DES REMARQUES, DES QUESTIONS ? : C'est possible d'avoir un verre de Martini ? Blanc, sans glace.

Re: Rachel Voss

#2
Tout d'abord bienvenue parmi nous !

J'adore le personnage. Clinquant, autoritaire et qui sait ce qu'il veut. Elle dépote et on l'entend arriver de loin avec ses talons ! Un claquement de doigts, un regard perçant et on tombe à ses pieds. Une femme qui en veut et qui prend ce qu'elle désire.
Cela fait du bien de voir un personnage un peu plus mure dans cette Ville et qui va droit au but.

J'admets que j'aurai aimé quelques détails en plus sur son caractère et sur les dessous de ses affaires en Rubis, les magouilles qui trament en fond. Que cache ce beau sourire ?

En tout cas, si besoin de rendement et de discuter affaire, ma porte vous sera ouverte en Diamant, Miss Voss :pur:
Image


"Wash daily from nose-tip to tail-tip; drink deeply, but never too deep;
And remember the night is for hunting, and forget not the day is for sleep. "

Re: Rachel Voss

#3
Bienvenue sur le forum ^^
Une jolie dame que voilà :) avec une plume agréable. Nous avions hâte de voir des rubis hihi.
Ma miss Boyle elle même viendra surement s'occuper de ton test rp histoire de te mettre dans l'ambiance, tout ça tout ça.
Image

Re: Rachel Voss

#5
William Joyce a écrit : J'admets que j'aurai aimé quelques détails en plus sur son caractère et sur les dessous de ses affaires en Rubis, les magouilles qui trament en fond. Que cache ce beau sourire ?

En tout cas, si besoin de rendement et de discuter affaire, ma porte vous sera ouverte en Diamant, Miss Voss :pur:
Merci, bel apollon ! Si tu veux savoir ce qui se cache sous ce sourire, et pourquoi pas en dessous de mes vêtements, je serais ravie de te rejoindre pour en... discuter...
Serena Asriel a écrit : avec une plume agréable
Merci ! C'est le plus beau compliment que l'on puisse me faire !
Elina E. Alfort a écrit : Je trouve ça chouette de voir l'âge de ton perso, ça change !
Merci ! Effectivement, je n'avais pas envie d'être perdu au milieu d'une masse de personnages jeunes. Et puis Rachel est une véritable cougar, elle se devait d'avoir un âge avancé ;)

Re: Rachel Voss

#6
Comme un parfum de perversion douçatre alors que le jeune homme se relevant d'entre les cuisses de Rachel, dégaina un vieux pistolet. Une de ces antiquité de duel, au canon huileux, à la crosse damasquinée, que l'on réservait pour les grandes occasions. Qu'il était beau que ce jeune homme, à la turgescence imberbe mais orgueilleusement dressée, alors qu'à genoux sur le lit, il braquait son désormais arme sur cette femme, cette veuve, dans l'étreinte de laquelle il s'était perdu avec tant, tellement, d'abandon.

Sa main tremblait un peu. Comme elle avait tremblé lorsque ses doigts s'étaient enroulés avec un empressement maladroit autour des seins de la matriarche. Et il rougissait un peu. De la pointe des oreilles, de ses lèvres qui avaient têté avec adoration tout ce que cette femme à l'âge d'être sa mère avait pu lui offrir. Oui. Il n'était pas à son aise. Pas rassuré. Mais n'empêche que c'était bien lui qui tenait un pistolet, qui braquait la dame, tout en l'honorant d'une érection fougueuse et énergique sur la hampe de laquelle les reflets des chandelles allumaient des reflets de cuivre suintant.

"-Mon...mon...père est mort dans cette Maison. Dans cet escalier que...que...l'on a gravi pour venir jusqu'à ta chambre Rachel...Et moi...son fils bâtard...son héritier légitime...je suis venu le venger. Réclamer en son nom cet héritage qui me revient de droit, de sang et de magie."

Il va tirer. Ou pas. Il hésite et son manque de confiance ressemble à des minauderies. Comme lorsqu'il s'était agi de déshabiller la dame, pour venir se frotter contre elle avec un touchant plaisir. Il sait ce qu'il doit faire et pourtant, ce doigt, ce même doigt qui est venu caresser les lèvres intimes de la riche veuve pour en goûter le sel moite, hésite à s'enrouler autour de la gachette. Belle. Si belle que cette femme qui se dévoile et le charme de sa beauté pleine langoureusement vautrée sur les draps. Tirer. Il se l'est jurer. Pour venger son père. Mais il n'empêche qu'il était si bien en elle, tout contre elle, lorsqu'elle lui murmurait des insanités.
Voilà pour le test RP ! A répondre comme un sujet classique à la suite de ta fiche.

Désolée pour le retard j'ai eu un passage "off" où je n'étais pas trop là.

Je t'ai aussi donné les accès aux zones Rps du forum !

Et si tu as des questions, je suis là !
Répondre
cron