Lointaines silhouettes

#1
Saïph
Libre
Image
Avatar libre. Peux être une femme ou un homme.

Apprentie Chevalière/Écuyère de Kaïn
Décadence : Elle rayonne de lumière. De ses éclats archaïques des soleils en fusion. Ses constellations, qui à travers les cieux, tracent leurs routes jusqu'aux tréfonds de son âme. Aussi tempétueuse que ses lueurs ardentes et tendre comme la caresse de ces vents solaires. Cette aura imbibée de clarté, comme une aurore soudaine à travers la nuit.

Lien : Saïph c'est cette jeune femme impulsive, fougueuse, caractérielle. Qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Et pourtant dotée d'un grand cœur, alliée à son ardente jeunesse vigoureuse. Kaïn et elle se sont très vite pris d'amitié. La jeune femme vois en lui un père, un mentor, dont elle a tout à apprendre.
Venue des grands froids hivernaux du Réel. Mythes et rites païens, là bas, de l'autre côté. Ses grandes montagnes brumeuses, avec ses guerriers élevés au rang de Roi. Ces chants glorieux à la veille des batailles, des villages mis à sac. Les sacrifices aux noms de Dieux oubliés. Élevée par l'épée, comme l'exigeait les coutumes. Gamine à peine en âge de raison, qu'elle se perd dans ses vastes forêts. La Ville, nulle échappatoire. Devenue orpheline, comme tant d'autres, recueillie dans cette Opale gorgée de lumière. Puis adolescente qui rêvait de liberté, de reprendre le peu qu'on lui avait enseignée. L'attrait guerrier. Sa rencontre avec Kaïn et aujourd'hui, à ses côtés en tant qu'apprentie, chevalière à en devenir.

Re: Lointaines silhouettes

#2
Macaria Vasilios
Libre
Image
Modèle libre, mais dois être brune avec la peau hâlée.

Assassine de Saphir, Guerrière Vasilios.
Décadence : Magie noire et funèbre. Comme l'écho glacial de ses pas sous une nuit de pleine lune, de cette chevelure sombre, comme parure funéraire, d'un dernier souffle prochain. Froide, en une caresse glaciale d'une brise qui s'échoue contre une nuque au même rythme qu'une dague transperce une peau rougie par l'hémoglobine. Parce qu'elle n'est qu'une ombre de plus, une légende urbaine qui s'éteint et prend vie dans les antres souterraines de cette nécropole archaïque.

Lien : Bâtarde Vasilios, née de l'union d'un Vasilios, géniteur disparu et d'une putain spectrale de Saphir qui rendit son dernier souffle lors de sa mise au monde. Cousine d'Arès Vasilios et Eris Vasilios, qui ont désormais élu refuge sur leurs terres natales dans le Réel.
- Née en Saphir, entre ces champs de tombes solitaires, sous une nuit immuable, dont l'oeil lunaire fut posé sur cette jeune femme, rendant son dernier soupir de vie afin de lui donner la sienne. Elle fut élevée par des catins de Saphir, pensant bientôt, qu'à son jour, elle deviendrait comme elles. Mais éprise de liberté, avec l'envie d'être cette femme indépendante, comptant uniquement sur soi-même. Elle s'est en allée dans ce dédales de souterrains pour y apposer les marques funestes de ces œuvres sanglantes.

- Elle rencontra Eris Vasilios quelques années plus tard qui lui appris sa véritable identité. Au début perplexe, perdue, elle se rendit finalement compte de l'importance que cela pouvait être d'avoir une famille à ses côtés. À eux, ces Vasilios qui avaient tout perdu, elle s'allia finalement avec Eris et partie à la recherche de la sœur d'Arès, Cassiopée Vasilios. Tout en ayant entendu les rumeurs sur un certain mercenaire de l'Onyx, elle traversa de Seuil en seuil. Pour tomber dans un Réel antique, où elle y appris l'existence d'une princesse à la beauté extraordinaire.

- Dans ce Réel peuplé de légendes et de mythes. Elle rencontra Cassiopée dans le plus grand des secrets, celle-ci ayant eut un fils que la jeune femme lui dit de le prendre avec elle, s'enfuir pour faire en sorte que la lignée perdure. Antéros Vasilios. Prenant le bébé, elle fut poursuivis par les cavaliers du Roi sanguinaire avec lequel s'était marié Cassiopée, de force.

- Durant sept ans, elle éleva le garçon comme si c'était le sien, naviguant de Seuil en Seuil pour éviter ces cavaliers noirs l'a poursuivant de Réel en Ville. Puis aujourd'hui, ayant rencontré Arès dans ce même Réel antique, elle est revenue en Ville et s'est en allée avec lui, Eris et Antéros, dans leur Réel dont ils sont originaires. Pour redorer le blason de cette famille déchue.

- C'est une grande voyageuse, intrépide, qui n'hésite pas à aller de Seuil en Seuil pour accepter quelques contrats lui permettant de gagner quelques sommes raisonnables. Tout en étant le bras gauche d'Arès, Eris étant son bras droit, aidant le Patriarche à faire de nouveau s'élever cette famille qui a chuté.

Pour plus d'infos, n'hésitez pas à me contacter.
Répondre
cron