Re: Citations en or

#212
MAËLYS KEYS : Paganisme Maëlys a explosé sur le forum. Autant Cassiopée, tâtait l'environnement, prenait doucement ses marques. Autant Maëlys, en quelques posts magiques, pleins d'une poésie mélancolique a su prendre pleinement pied à Londres. Cette évolution. Entre Esther, l'intrigue dont elle était sortie grandie et fracassée à la fois, puis ses retombées. Les histoires s'enchainent avec un naturel tellement humain. On a l'impression de la connaître. On s'y attache. L'impression peut être de se mettre à sa place, de s'imaginer à notre façon de résister à la pression d'une furieuse mise sous les projecteurs.

" Une vision dénaturée, toujours mêlée à celle générée par la société. Un besoin de créer une connaissance toute fantasmée. Une nouvelle donnée à l’un, réinterprétée par l’autre. Mais jamais on ne prenait conscience des états d’âme de la bête de foire mise sous les projecteurs. Cirque au spectacle sans fin, Félin mit en cage par un publique à la vision sadique et à l’envie d’approcher le fauve. Entre l’envie suicidaire et celle d’amadouer, de dresser, l’animal."

Re: Citations en or

#214
ARTHUR Kravt HELDERS : Fleurs d'épines J'espérais que quelqu'un d'autre le fasse pour pas (encore) passer pour la fille just in love :pinkheart: Pour la petite histoire, Arthur est arrivé sur la CB, en disant que c'était du vite fait, du baclé... Et ouaip, le style est naturel. Sans chichi. Aisé à écrire et lire. Mais le contenu :affraid: Cette réponse est juste une tuerie. Humaine. Sans fard, sans mise en scène particulière. Un garçon amoureux, qui râle :pur: , maladroit, jaloux qui essaie prendre son courage à deux mains pour sauver son namoureuse. Il est de mauvaise foi, il peste insulte tout le monde, manque de faire un caprice et de se barrer, peine à la soulever et s'en va en chancelant (je suis pas si grosse :sad: )... Et c'est justement ça, ces défauts, qui rendent le texte beau à en mourir !


"– Que dalle.

Répond-il alors. Si la cousine a énoncé ses ordres sans attendre la moindre contestation, Arthur en a fait autant. Il refuse de lui obéir, et l'idée de s'en aller, de les laisser se débrouiller sans lui s'insinue dans son esprit. Cela serait facile de jeter l'épée au sol et de partir, d'abandonner la Belle à cette cour piaillante au moindre de ses mouvements ; mais cela serait difficile – si ce n'est insurmontable – de tourner le dos à Valériane. Et il le sent, il le sait, Arthur, que son départ ne serait que prétexte supplémentaire pour que tous le regardent de haut.."

Re: Citations en or

#216
Tskar : Le Titre du topic Parce que encore une fois, les RPs menés avec Tskar ne cessent de me surprendre et d'amener Caithleen à évoluer toujours plus. Et parce que le lien qu'il m'offre est juste génial. Et aussi parc que dans ce RP, Tskar dit "bisous''. Oui, vraiment. Bisous xD

" Parfois le monde s'effondrant sous vos pieds, faisait cet effet là, transformait les êtres plus doux, en des harpes de nervosité prête à hululer leur peine à travers les rues désertes de l'Opale."

Re: Citations en or

#217
Ah mais Tskar devenir vrai gentleman maintenant !

Beaucoup élégance, beaucoup serviable, beaucoup poli !

Da, da, da : gros pecs russes + poésie anglaise = Tskar méga bÔoooogoss

Je sais absolument pas quelle tournure va prendre le lien, ou même le RP, mais c'est tellement fun d'écrire avec toi :pinkheart:

Re: Citations en or

#218
WILL SILVERANE : Taste of You Tout le monde sait que je déteeeeeeste les vampires. Mais Will, Will, il me fait fondre. Il est magique. Etrange. Les textes sont beaux, baroques, sonnent comme des vers à la poésie gothique. Le fond reste humain (ou vampire c'est au choix) ; sensible. Touchant. Froid. Mal. Errance. Un peu fou, imprévisible. Ce passage surtout, définition complète, intense de ce qu'est plus qu'une amitié. Autre chose. Sorte de connivence simple, d'âme soeur.

"Cet instant qui impose la présence incongrue d’une voix pourtant familière, une relation indescriptible où ni l’un ni l’autre n’osait soulever le non-sens. Comme un point d’ancrage dans la tourmente. Où les silences et les coups d’œil curieux ne portaient que le baume au besoin d’une présence toute simple, sans flaflas ni artifices. Elle était là devant l’escalier et lui, brisé, trempé jusqu’aux os."

Re: Citations en or

#219
Ça fait chaud au cœur, vraiment, alors mille mercis Valoue :you:

Avec la richesse des joueurs/staffs qui ont décidé de faire leur nid ici, l'inspiration et le plaisir fou d'écrire s’apprivoisent sans efforts. Se plonger dans cette parcelle d'imagination qu'est CK, libère des scènes, des idées, des émotions d'une manière naturelle et apprendre à connaître son propre personnage s'engendre de manière particulièrement inspirante.

Vous êtes beaux, vous êtes fous, je vous aimes. :heart:
Image

Re: Citations en or

#220
MOLOCH WOLFKRAVT : [Intrigue] #nuitduDragon Y a que James, pour s'emparer avec une telle aisance de Moloch, qui est pourtant le PV le plus compliqué à incarner. Avec peut être Strygie. Tour de force réel, admiratif, que de réussir à incarner un être aussi puissant, avec un passé aussi lourd. Un monstre, surhumain. Mais qui demeure accessible. Humain. Pas juste une figure froide et mécanique. Un homme. Avec sa psyché tordue et assumée. Une logique qui lui est propre. Des sentiments - différents peut être - mais qui demeurent. Mélange de droiture et d'obscurité. Un code moral déroutant mais qui a le mérite d'exister :heart:

"On avait fait de cette pièce poussiéreuse une œuvre à la gloire de cette jeunesse désœuvrée et auto-destructrice. Cela retournait l'estomac du vieux loup. Mais pourtant, il ne leur en voulait pas. C'était lui qui avait permis tel forfait. Il était seul responsable. Et à ce titre, leur laissait la vie. Mais ne le répéterait pas. Non."

Re: Citations en or

#222
MAËLYS KEYS : Dead End Maëlys, c'est une personnage qui évolue pour de vrai. Il y a un eu un avant-après avec Fleurs d'Epines ; il y en a un aussi avec #NuitduDragon. Et ça se sent. Ca se voit. Au travers de cette plume qui sonne plus rude, plus incisive. Une constatation de son malheur jusqu'au bout. Et puis, une mention spéciale du détail du collier de Valériane, de la veste d'Esther. C'est hyper, hyper touchant. :heart:

"Arrachée chaque jour un peu plus à l’enfance, hantée une vie nouvelle, la flamme dans ses yeux, doucement, s’éteignait. Par automatisme peut-être, par peur de la mort également, elle s’accrochait à la vie. Mais quelle vie. Quelle vie lorsque la fin de tout n’était pas plus souhaitée que la continuité d’un calvaire."

Re: Citations en or

#223
Je suis incroyablement touchée d'être citée avec Maëlys, comme à chaque fois. Et tellement contente également de voir qu'on a remarquer les petits clins d’œil discrets à la veste d'Esther et au collier de Valériane!
C'est agréable de voir qu'autant que moi, on apprécie Maëlys qui évolue, se durcit, abandonne celle qu'elle était. Voir que ma plume évolue et est appréciée par mes partenaire autant que j'apprécie, si ce n'est plus, de la voir moi-même changer avec le personnage. Dire qu'elle était censée être un personnage léger... C'est bien grâce à vous et votre accord pour une réaction de Maë sur l'event de Fleur d'Epines que j'ai pu encrer concrètement un de mes personnage et aimer autant mon aventure ici.

En d'autres mots, c'est grâce à vous que je me sens si bien ici et que je m'investis autant. Je conclus donc par un: Je vous aime d'amour et de miel. :vhaal:

Re: Citations en or

#224
BAÏESLAV ZDOROVEGA : Onyx, un jour ! Il y a des personnages, qui sont bien plus que ce qu'ils n'y paraissent. Sous ses dehors brutaux, Baïeslev est terrifiant d'humanité. Avec sa sagesse, son vieil honneur désuet, ses failles. Au delà de la figure du guerrier. Sa plus grande force - ce pourquoi j'aime bien le lire - n'est pas d'être froid, insensible, mais de toujours avec les couilles de trancher dans le vif ses dilemmes. De faire des choix. Avec ce que cela importe :heart: comme conséquences.

"Mais il était d'autres morts potentielles dont on n'aurait jamais conscience, dont on ne verrait jamais le fantôme, ou alors distant, imprécis, simplement une impression, une crainte de l'imagination"

Re: Citations en or

#225
Oooooooooooooh merci :nyu:

Un russe qui cite un autre russe, la classe :wiwine:

Je suis contente si Nounours plait toujours autant :superman: pour moi en tous cas c'est toujours un plaisir de le jouer :3

Même si je ne sais pas s'il mérite tous tes compliments :help: mais en tous cas ça fait toujours chaud au coeur :nyu:
Image
Spoiler:
Image
Image
Image

Re: Citations en or

#226
Alwine V. Spyrélios : [Intrigue] Scandalous Night Tout feu tout flamme. On découvre là un personnage puissant de sauvagerie mal contenus. Je trouve cela magnifique à imaginer, toute cette retenue lâchée subitement laissant découvrir la véritable identité d'Alwine. On découvre derrière les manières quelque peu snob, une réalité flamboyante.

" il y avait une flamme en elle, et les flammes, toujours, n'aspirent qu'à être libéré. C'est ce qu'elle fit pour se libérer elle-même, laissant toute cette brûlante splendeur éclore dans un torrent de flammes, dans une explosion de chaos. Elle était elle-même, flamboyante et terrible. "
Image

Re: Citations en or

#227
Oooooooooooh mais faut arrêter à la fin je vais plus arrêter d'être rouge moi :oops:

Je te remercie, je suis contente que ça ait plu, vraiment :help:

En effet, en Alwine il y a ce côté brûlant, flamboyant, que tu n'avais peut-être pas encore vu :wiwine: mais je suis contente que toi et les autres plus nouveaux ayez aussi pu la découvrir comme ça, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas flamboyé à ce point :wiwine:

En tous cas t'es une amour :you:
Image
Spoiler:
Image
Image
Image

Re: Citations en or

#228
SETH & WILLIAM : [Intrigue]Sweet deaths are made of Boyle Avec leur humour délicieux, ces petites perles de textes, tellement, mais tellement pince sans rire et décalé, ces deux petits zouaves ont réussi à sauver ma soirée et à me faire pouffer de rire toute seule. Ca me rend un peu nostalgique d'Harry Potter. Des cours qui tournent mal, à la farce. C'est génial. Merci, merci :pinkheart: En fait c'est du grand, grand Nawak. Et on touche au sublime à ce stade XD

"Allez je vous en prie, vous avez était jeune vous aussi.... enfin j'veux pas dire que vous êtes une veille toute fripé... enfin non genre vous êtes super bien conservé... heu... genre vous faite pas vos 36... enfin j'veux dire que vous faites super jeune genre comme moi quoi... heu bref je vous supplies d'être cool Miss boyle ! "

"Les traits de son visage se firent plus graves dès la mort du premier chaton. Et dire qu'il ne pouvait pas même être mangé. Wilson le répétait sans cesse à ses élèves : tout être vivant représente une source potentielle de nourriture - même un humain, à petites doses, mais oui c'est aussi comestible - il est alors indispensable d'optimiser au maximum sa mort. Le tuer d'un coup à la tête, d'une estocade précise en plein coeur, d'une fracture de la colonne vertébrale, autant de manière de préserver la viande et ses indispensables protéines et vitamines, et accessoirement de ne pas en gâcher le goût."
Image
Fire walk with me

Re: Citations en or

#229
Oh, t'imagines pas le plaisir que ça m'a fait de voir un de mes extraits apparaître ici ! En plus j'étais pas convaincu de ce que j'avais écrit, c'est une sacrée surprise :you:

Toujours présent pour vous faire sourire en tout cas ! :heart:

Et Seth, encore une fois, t'as réussi à me faire salement rigoler. C'est du grand art ce que tu nous as fait :face:
"The world is a beautiful place to live in."

Re: Citations en or

#230
Ouais un grand merci pour avoir était cité là, j'aurais pas cru :affraid:, que ce soit avec Seth ou Asgyr c'est toujours un plaisir de vous faire rire au dépend des grands noms de CK :face:

Et Will tu ma fais franchement délirer, un jour on mangera une soupe de chaton ensemble :rabbit:
Image

Re: Citations en or

#231
JACK OROTHAR : Roulette Russe Ce que j'adore avec Jack, c'est que le joueur est tout le temps en train de râler. J'aime pas ma fiche, je galère avec les topics d'action. Et ses textes sont tous plus beaux les uns que les autres. Magistral par son ancrage dans le présent. L'instant. Quelques paragraphes pour autant de secondes étirées à l'infini. Où l'on suit la folle monté en puissance de ses pensées, de sa colère.

"Il avait ce désir qu'ils fondent sous l'acide de son estomac, qu'ils finissent massacrés sous les coups de son cœur. Il avait l'envie irrévérencieuse de devenir leur dieu et leur cœur, de s'arrêter pour les tuer et dans cette folie mourir avec eux. Peut-être par romantisme ou par fatigue spirituelle, il avait tout autant envie d'exploser son énergie surévaluée que de s'éteindre dans le silence d'une bougie très chrétienne et trop sacré d'une église. Son visage de pierre, trop mort pour partager ses sentiments, mais pas suffisamment pour être inoffensif. Sa pensée et son âme étaient légères. Allait-il crever ? Son inquiétude était agonisante, avec elle la réponse. Allaient-ils crever ? Sa colère avait perdu toute consistance et son intérêt pour la question aussi."

Re: Citations en or

#233
C'est original d'avoir mis un post de moi ici xD

Merci beaucoup Val !!! Tu es trop gentille !!! ( ça me pique les yeux quand je relis, oui je râle, on ne se refait pas mdr )

Oui Boris on va se la donner xD
Thème musical
Spoiler:
Oh, Orothar, how did your debts get paid?
Oh, Orothar, were you so afraid?
When the fires, when the fires have surrounded you
With the hounds of hell comin' after you
I've got blood
I've got blood on my name.

Re: Citations en or

#234
Uriel de Boron : La mort et la cupidité au pays des emmerdes. Adorablement détestable, c'est les adjectifs qui me viennent à l'esprit pour qualifier le personnage d'Uriel, il sais être adorable et attachant et à la fois complètement excentrique, baratinant longuement pour endormir ses proies, même les plus difficiles ! Un genre de Johnny Deep escroc Rubisien de CK. L'anti-héros parfait. Un personnage décalé avec un sens de l'humour plutôt rythmé, l'arna(coeur) parfait. :kiss:

"-Alors pour les mains... Oui mais que le dimanche alors, ça vaut aussi pour la sodomie, me faire étriper, mutiler, la bouche cousue et autres tortures, car entre le lundi et le samedi j'ai besoin de mes mains bosser pour. Pour le lieu.. je préconise attaché sur un lit, comme ça je vous offre la teinture des draps en plus de mes mains, pratique non ?

Quelle insolence, digne d'un sale banquier cleptomane, un sombre connard en somme, de ceux qui quittent leurs conquête au matin, sauf qu'Uriel était une sous merde au lit quand il n'était pas avec ses deux catins et bien il ne pouvait pas être un parfait connard. Que voulez-vous, il peut pas être beau, un Rubis, manger du kebab se déplacer en trottinette, voler comme un dieu, négocier comme un prince et en plus coucher comme un Don Juan. Ça suffit les conneries, vous allez m'en faire un stéréotype d'anti-héros, manquerait-plus qu'il ai un nom espagnol vu que les anti-héros ça vient de là-bas. En réalité Uriel était pas très serein, il se disait que son audace lui sauverait le cul, enfin les mains."

Re: Citations en or

#236
VITALIS SEYLIS : De mes songes J'adore lire Vita. Son personnage est envoutant. Et sous sa plume, j'ai l'impression de redécouvrir le contexte. Rien que ses descriptions, subliment la Ville, la rendent vivantes. On s'y enfouit. On s'y promène. On part à l'aventure. Décors magnifiés. Des ambiances toujours différentes, toujours renouvelées. Avec en ligne directrice, une mélancolie, pudique, légère. Qui rend toutes choses...nostalgiques :pinkheart:

"Au-delà du brouillard trône une Tour de verre, domaine d'Asriel gardant de sa majesté un océan d'étoile urbain. Quartier Opale, envoutant mystère céleste qui te captive. A l'image d'un Phalène qui s'infiltre dans les fenêtre entrevourte pour tournoyer autour d'ampoules electriques. Celui qui fini toujours par se briser les ailes, par accident. Par ce qu'il a été trop près, trop longtemps envouté par sa splendeur."

Re: Citations en or

#237
J'avoue qu'il me bluffe vraiment, il maîtrise le contexte avec une dextérité fantastique. Sa plume est un régal pour les yeux et l'âme, réellement. C'est vraiment cool d'accueillir des nouveaux joueurs aussi talentueux. :pinkheart:

Re: Citations en or

#238
Oh c'est trop pour mon tout petit coeur fragile ! :nyu:
Autant de gentillesse ça me fait vraiment chaud au coeur, surtout que c'est un réel plaisir d'écrire. Tous l'univers de CK, le contexte enivrant, vos fabuleuses plumes, est un cadeau d'inspiration. Je pense l'avoir déjà dit mais plus qu'un simple forum ça ressemble à un énorme livre remplie d'histoires qu'on ne se las jamais de lire. Que l'on découvre à chaque foiq que l'on se replonge dedans. C'est une beauté à mes yeux, un bijoux de littérature que je suis heureux d'avoir découvert. :gni:

Tendres bisous-brumes pour la tous ! :vhaal:

Re: Citations en or

#239
IRIS BELLENUIT : Ties of fate J'aime cette majesté dans la soumission que dégage Iris. Ce charme qui lui colle à la peau. Cette ouverture centré sur l'intime de son quotidien de Reine de fouet d'un Empire dépravé. Ce rappel tellement Kravtien, que celui qui tient la cravache n'est pas toujours celui qui commande :danse:

"Le temps finissait toujours par avoir raison des traits rouges qui lacéraient sa peau immaculée. Mais certains de ses clients les plus violents avaient insisté pour lui laisser des souvenirs qui ne disparaîtront jamais. Son corps était ainsi parcouru d'indices soulignant la violence qu'elle avait pu accueillir dans sa chambre. Des cicatrices qui ne représentaient que trop bien sa rage de vivre et sa force, elles faisaient sa fierté et les portaient comme une reine portait sa couronne."

Re: Citations en or

#240
Raven Orothar : Les ailes vont toujours par deux Bon, tout le monde le sait, je suis littéralement amoureuse de Raven. Et autant ça a été le coup de foudre avec sa fiche, autant son premier sujet est génial. Ce sont tous les détails apportés, le fait de s'attarder sur certaines petites choses qui dévoilent la personnage, trahissent son caractère. Tout doit être parfait, sans faux pas, et ce n'est pas exceptionnel. Non, c'est une habitude qui ne la touche pas seulement elle, mais la maison close Améthyste dans son ensemble. Et j'adore. :heart:

"Mais Raven n’a pas le temps de s’attarder, d’un pas vif elle se dirige vers la chambre 21, au premier étage, au fond du couloir, celle-ci écartera l’individu de ses catins. L’endroit est propre et bien tenu, comme toujours, le lit est fait, les draps sont neufs et le sofa en cuir d’un âge ancien. Cela n’empêche pas la demoiselle Orothar de vérifier l’absence de poussière sur les meubles, avant d’allumer quelques bougies. Sortant de sa poche son propre masque elle le glisse sur son visage, avant de le nouer derrière sa tête, face au miroir. Une couche de rouge sur ses lèvres, les manches retroussées de sa chemise blanche sont relevées et le pantalon noir de cuir souple est lustré d’un geste de la main."
Répondre