Citations en or


Image
Cette partie est la vitrine du forum. Nous y regroupons les plus belles citations de RPs, mais aussi les différentes intrigues terminées. Ouverte aux invités ; elle donne un bon exemple de notre niveau. /!\ Érotisme et violence dans certains textes.


Messagepar Sesthia Al'Saës » 23 Juil 2015, 12:00

Huhu, merci. Faut avouer qu'Ella est tellement moins complexe que Sesthia ou Nath que c'est franchement facile de l'imaginer à la plage. Trop joyeuse, trop heureuse de sortir, de voir autre chose, de partager avec son frère de coeur. En tout cas contente que ça t'ai plu ^^
Maison Amethyste
 
Messages: 113
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Vhaal O'Doherty » 05 Aoû 2015, 00:42

VALÉRIANE B. KRAVT : Drive C'est une belle ouverture que Valériane a écrit pour Nel'kael, au titre tellement bien choisi pour un début. L'évocation de l'enfance passée à l'orphelinat paraît mélancolique. La justification de son acte est vibrante de puissance, quant à ses paroles envers Moloch, elles sont si dures et pourtant si tristes. Mais je crois que le plus saisissant reste cette pensée pour la marelle, lorsque la douille roule sur l'une des cases tracées, comme pour intimer qu'elle ne peut faire marche arrière maintenant que le processus est lancé. J'aurai très bien pu citer ce passage, c'est vrai. Et j'ai grandement hésité. Mais le coup final a été asséné à la lecture de cette phrase si déchirante prononcée par et pour Valériane elle-même. Avec seulement quelques mots, elle montre qu'elle n'est qu'une femme ayant des obligations à cause de son nom et sa filiation, à cause de ce dragon géant tatoué dans son dos. Elle montre qu'elle n'est pas qu'un monstre inaccessible et sans sentiments. Elle montre qu'elle est également humaine.

"« -S'il vous plaît. S'il vous plaît. Faites que les orphelins et aient eu le temps de s'enfuir. » Implorait la brune en passant les vitesses à grands coups de talons rageurs. "
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4051
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Sophia Sambre » 05 Aoû 2015, 00:47

Trop rapide ! Le passage de la douille sur la marelle :nyu:
Image
You'll become crazy, because honey I'm a
nightmare dressed like a daydream
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 847
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: Un bracelet serti d'une pierre d'ambre
Pouvoir: Possession
Âge: 16 ans
Statut: Élève à l'académie



Messagepar Nel'kael Selean » 05 Aoû 2015, 00:55

Je suis tout à fait d'accord avec toi Vhaal, c'est une magnifique ouverture... Et je crois que je n'arriverai pas à m'endormir avant d'y avoir répondu. Donc j'y passerai ma nuit s'il le faut mais je répondrai. Dignement.
Avatar de l’utilisateur
Maison Diamant
 
Messages: 48
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Mon petit cœur tendre
Pouvoir: Visages Multiples / Magience
Âge: 21 ans
Statut: Ouvrière



Messagepar Valériane B. Kravt » 05 Aoû 2015, 09:48

Oh :pinkheart:

Je suis vraiment touchée par vos petits mots :you:

Je suis contente si Valériane vous plaît et vous touche. Je voulais la rendre humaine et faillible. Avec des fêlures.

Et pour la marelle je n'ai pas beaucoup de mérite :pur: memberlist.php?mode=viewprofile&u=326
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 1875
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Une baguette de bois d'ébène et de sang de gorgone
Pouvoir: Panthère noire
Âge: 29 ans
Statut: Matriarche Onyx



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 05 Aoû 2015, 18:10

J'ai enfin eu le temps de lire, c'est juste génial :nyu:

Par contre je me sens horrible, en lisant les sentiments de Val j'arrive juste à imaginer nounours rejeter les enfants fuyards dans le feu :sad:

Et Alwine manger du pop corn :help:

C'est grave docteur ? :sad:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13271
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Phalène Volantis » 13 Aoû 2015, 17:48

SYGNII VOLANTIS : Une aurore rouge Le jour où Sygnii écrit un roman (tu te dépêche hein :nyu: ) je l'achète en 100 exemplaires et je le fais dédicacer. La plume est si rêveuse. Si féminine. Avec des touches de rouge qui dépeignent une sensualité étrange, presque cannibale. Ce passage est je trouve particulièrement inquiétant. Suréaliste dans sa beauté pluvieuse. La provocation du regard adressé à Phalène en croquant le fruit défendu. Je suis amoureuse :pinkheart:

"Le Cygne approche et pose sa main sur un fruit rond et luisant comme un sein de jeune mère. Elle le caresse d'un revers de paume, y plonge ses dents, les yeux clos de plaisir. Suçotant le jus, elle tourne la tête vers son frère, lui tendant son trésor croqué, à la chair de pulpe presque palpitante sous le bouillon céleste. Elle se décide pour une cerise si rouge qu'elle est noire, qu'elle compare à un œil de dragon, avant de la gober. Elle l'écrase contre son palais, cherche un agrume à dépecer habilement. Le marchand tinte de sa cloche. Ting ting ting. Tend la main, paume ouverte. Sygnii ne lui offre qu'un sourire, allant saisir sa proie : une orange si grosse qu'elle l'est presque trop pour sa toute petite main"
Phalène Volantis
 



Messagepar Gabriel Orothar » 13 Aoû 2015, 18:07

Je ne sais jamais quoi dire face à de pareils compliments...

:nyu:
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Amethyste
 
Messages: 177
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: La moitié de sa main gauche, mécanique.
Pouvoir: Magientiste / Affinité avec les corbeaux.
Âge: 29 ans.
Statut: Responsable du métro londonien. Déchu, sur papier.



Messagepar Fénelon » 03 Sep 2015, 21:19

SYGNII VOLANTIS : Le loup & le cygne. Sygnii dégage une fausse fragilité qui nous méprends sur ses intentions. Elle est dans les oppositions, douce mais violente, fragile mais dangereuse. Son post entier dégage un érotisme malsain, une sensualité bestiale. J'adore :nyu:

Elle prend sa main des deux siennes alors qu'elle enferme la tête de l'esclave juste là et, lui dardant un regard étrange, évanescent et appuyé à la fois, lape les doigts moites de son excitation. Doucement. Profondément. Cherchant son sel et sa saveur, s'attardant au léger gluant de son émotion. Elle descend sur le poignet, remonte à la paume, revient, mordille, lape. Enfin, elle mord, dans le plain de la chair sous le poignet. Cette fois, profondément. Cette fois à en soulever la peau. A sentir le sang éclabousser sa langue et son palais. Elle suçote, glissant sa langue dans la plaie qu'elle mord une fois de plus, la chanson encore à ses lèvres, interrompue par ses succions, ses soupirs d'agrément. Sans quitter des yeux les siens. Sans jamais décrocher son regard de celui dont elle boit le sang, menaçant de déchirer vraiment la chair, de déglutir une part. Sans cesser de sourire non plus. Une violence prononcée sans brutalité. Les caresses tendres d'une cannibale qui lui a promis à demi mot de flatter son membre.
Fénelon
 



Messagepar Anafiel Boyle » 03 Sep 2015, 22:11

Oh oui ce topic transpire une poésie vraiment malsaine. Les façons de faire de Sygnii sont si douces, son verbe si élégant mais la scène tellement carnassière. J'adore notre jolie cygne carnivore. Cette petite poupée monstrueuse !
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Rubis
 
Messages: 912
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Pouvoir: Lion garou / Magie Noire
Âge: 31 ans.
Statut: Maitre espion Rubis. Directeur Lierre Azur



Messagepar Silène Sambre » 03 Sep 2015, 23:39

Vous allez me faire crever :gni: Merci mille fois. Personnellement, dans ce topic, je craque sur le "La sale pute" de Fen. On sent si bien la pensée qui le traverse, l'indignation, juste dans trois mots jetés. Parfaitement placés.
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 216
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: Un violoncelle.
Pouvoir: Nécromant / Magie de Charme.
Âge: 19 ans.
Statut: Bâtard légitimé.



Messagepar Fénelon » 04 Sep 2015, 09:38

Haha :lol: , merci :p
Fénelon
 



Messagepar Sesthia Al'Saës » 07 Sep 2015, 13:43

Athanase H Von Stein : Faux semblant et secret bien caché Je ne peux réellement choisir un extrait de ce texte, mais je tenais à faire partager mon coup de cœur pour le dernier post en date d'Athanase. J'ai eu l'impression d'être dans sa tête, de voir les images de sa vie défiler, de ressentir ce qu'il ressentait comme si s'était à moi que cela arrivais. J'ai franchement été transporté. C'est tout en nuance entre le présent et le passé, tout en longueur. J'ai adoré. Alors merci.
"La vie n’était qu’un immense plateau d’échec ou chacun avait son coup à battre. Le détective s’appuyait contre le bureau. Il n’était plus là, toujours plus enfoncé dans ses souvenirs les plus profonds. Un tourbillon le projeta en 1797, au bal donné par l’Empereur d’Autriche. Tous étaient conviés, ses amis, ses frères de plume. Tous écrivaient et réfléchissaient à la vie, à la mort, à l’amour, comme un cercle de penseur que l’Empereur voulait abattre. Il n’était pas bon de chercher à faire valoir des idées de liberté dans un Empire qui cachait sa peste derrière une vie de richesse. Mais Athanase ne s’en privait pas, toujours de la partie, toujours là où il le fallait. Des années longues, des années qui filaient à la vitesse des étoiles. Il était un homme respecté, un homme humain. Puis il trembla légèrement, de rage sans doute. Le voisin allemand était tombé aux mains des Loups Garous, et l’Empire craignait. On ne pouvait fermer les frontières, mais Athanase s’en fichait, trop occupé à chercher une nouvelle femelle à féconder. "
Maison Amethyste
 
Messages: 113
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Valériane B. Kravt » 11 Sep 2015, 22:02

BERYL BOYLE : Sois belle et tais toi J'adore cette ouverture pleine d'humour, qui met à merveille en valeur, l'originalité de notre petite Boyle peu habituée, à se livrer aux rites féminins si chères aux femmes de son clan. Mais c'est aussi une très belle façon de se plonger dans l'écriture de Beryl. Toujours aussi détaillée. Elle fait vivre, ressentir, de façon imparable ses personnages. On s'imagine à leur place. Les descriptions, les piques, s'adressent aux joueurs, et l'ensemble est d'une touchante réalité.

"r. C'est donc la peau rougie comme celle d'un homard à force d'être grattée, les cheveux entortillés douloureusement dans une serviette de bain et l'ego en miette que Beryl se vue menée sur une table de massage. Espérant enfin un peu de détente, elle ne fut pas déçue. Car, même si elle avait réussit à garder une certaine contenance lors du bain, n'avait pas crié, par râlé, pas pleuré... Même le plus solide guerrier burné se mettrais à hurler si on entamait par surprise une épilation complète de son corps. Et Beryl ne fut pas en reste. Enfouissant son visage dans le coussin qu'on avait daigné lui laisser, mordant à s'en faire saigner le tissu, étouffant ses cris et ses larmes dans le rembourrage luxueux, la corsaire se maudit mille fois d'avoir accepté que son père lui fasse rencontrer des prétendants. ."
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 1875
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Une baguette de bois d'ébène et de sang de gorgone
Pouvoir: Panthère noire
Âge: 29 ans
Statut: Matriarche Onyx



Messagepar Kaitlyn 'Silk' Gobberon » 12 Sep 2015, 11:40

Oooh :nyu:

Merci beaucoup de tes beaux compliments (encore une fois :nyu: ) !

J'ai vraiment voulu changer de ton avec Beryl, faire quelque chose d'à la fois plus bon enfant et plus déroutant. Je suis contente que tu penses que c'est réussi :nyu:
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 50
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles



Messagepar Silène Sambre » 14 Sep 2015, 00:36

HERL : Son histoire. J'ai eu du mal à choisir. Toute la fiche est très bonne, mais l'histoire est excellente. Franchement ? Je suis jalouse. Ce passage est probablement mon favori d'entre tous, et ça a été pénible de le dénicher, croyez moi. Mais on est avec eux. On vrombit avec eux. Et quand le final arrive, que cette tête là tressaute, on gronde avec Herl sans que le récit ne le dise. On le ressent, et c'est suffisant. Magique. L'extrait est trop court pour porter le texte. Si vous n'avez pas lu l'histoire de ce chien de guerre, allez-y maintenant : vous manquez quelque chose.

"Le col relevé de sa veste ronfle et vrombit contre son menton ; à chaque secousse, ses poignets se durcissent et ses abdominaux se contractent, accompagnant la course du véhicule pour ne pas se laisser désarçonner. Appâté, excité par la curée, il se sent tout-puissant. Le ciel au-dessus de leur tête a viré de couleur, tourbillon de sang et de lait, annonçant le territoire de l'Ambre et son effroyable Pandemonium dont l'ombre les couvre déjà à moitié. Ils n'en ont cure. Leur cible est proche. Ils l'aperçoivent par intermittences entre les sursauts du terrain, après un virage serré ou une flaque fendue. Ils voient sa monture, une espèce de croisement infâme entre un cheval et un crapaud, qui avale la distance en trottant et en bondissant devant eux. L'esclave est ligotée, nue, sur l'arrière-train du monstre, son visage tout contre le cuir dur et granuleux. A chaque bond, sa tête tressaute sur la croupe de la bête comme un hochet de cheveux."
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 216
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: Un violoncelle.
Pouvoir: Nécromant / Magie de Charme.
Âge: 19 ans.
Statut: Bâtard légitimé.



Messagepar Kaprice Ashfield » 23 Sep 2015, 21:16

Le jour où Herl écrit un livre, je l'achète en avant première !

C'est brutal et profond. Un parangon de virilité, si bien décrit, si justifié, qu'il en devient touchant et attachant :pinkheart:

Et dans un registre complètement différent, mais toujours masculin !

DORIAN : Failles Un poète spleenétique et son acolyte bourré qui défient un noble en duel. Une ouverture absolument mémorable dans le mélange de tragique et d'humour. Oui d'humour ! Bien noir. Bien grinçant. Lorsque le duel sous la pluie vire au massacre avec un pistolet à un coup qui se met à tirer en rafale, les témoins qui s'entretuent, et cette superbe clôture de paragraphe qui sonne comme une morale amère.

" Le spectacle était atroce, morbide et pourtant tellement fascinant. Et puis, l'autre coup était parti, plongeant la scène dans le chaos le plus total. Le témoin l'avait touché au flanc, croyant son arme vide. Truqueur, Dorian lui avait logé ses cinq dernières balles dans la poitrine, avant que son partenaire n'ouvre la cage thoracique de l'arbitre de bas en haut, de sa lame, pour effacer tout possible témoignage de leur forfait. Deux nobles abattus, une arme trop chargée, ils n'auraient eu aucune chance devant un jury. Et puis quoi, c'était Londres. Il n'y avait que deux règles lorsque l'on battait le pavé de cette pute lunatique qu'était la Magicopolis. « La loi du plus fort » dans un premier temps, mais surtout « Pas vu, pas pris ». Il n'y avait que peu de lumières dans cette ville, et beaucoup de zones d'ombre dans cette cité décadente. "
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4121
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Dorian » 25 Sep 2015, 11:13

Roooooh je suis flatté :nyu:

Merci, ça me touche beaucoup!
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 60
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles



Messagepar Dorian » 28 Sep 2015, 23:16

KARPICE ASHFIELD : Test RP Estel Chef d'oeuvre d'émotion dans ce test RP, avec cette description du magistral clown triste Klaus, qui tente de faire rire son fils et peut-être aussi de se faire rire lui même malgré le marasme ambiant. On a beau connaître le passif de Klaus, on se dit que p***** la vie l'a pas gâté. On se sent mal, presque voyeur face à cette noblesse qui tente de rester digne dans la chute. Non sincèrement ce texte est une leçon de vie, une leçon de littérature et un monument de délicatesse. Je m'en retourne donc de ce pas à mes études, positivement choqué par ces quelques mots.

" Parce qu'on peut être pauvre, on peut vivre dans la misère, se priver de nourriture pour acheter l'encre nécessaire à emplir les partitions, mais il faut être digne. Respectables. C'est ce qu'il explique à Estel, de cette voix très belle, de chef d'orchestre, qui tousse beaucoup trop. La tuberculose. Des moisissures, des glaires et un peu de sang dans les poumons et sur le mouchoir. Le premier public à contenter c'est soi même. Regarde toi dans le miroir fils et demande toi si tu aurais envie de t'applaudir. Il rigole encore. Il mime encore cet huissier Boyle qui a perdu ses chaussures dans la course. "
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 60
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles



Messagepar Talia Sambre » 15 Oct 2015, 21:53

SOPHIA SAMBRE : Sex Intentions La plume est belle. Le post intense. Mais je voulais surtout mettre en avant l'évolution de Sophia sur le long terme. Cela fait une, peut être deux années que je lis les Rps de notre petite Sambre. Et la voir se métamorphoser, grandir, mûrir est juste absolument bluffant. Cette réponse est une claque. Que de chemin parcouru depuis le précédent Noël Sambre où elle avait débarqué en pyjama. Les sujets se sont faits plus sombre, la plume de plus en plus décadente. Et d'orgies en intrigues. Nous revoilà une Sophia absolument inquiétante. Une telle classe, une telle maîtrise, froide, calculée, une telle sensualité maîtrisée dans sa façon de s'emparer de son présent. Elle me semble dans ce poste être aussi dangereuse que Dante. Elégante comme un poignard. En retrait sans être effacée. Au dessus de la mêlée, telle un oiseau de proie.

"Nous posons un regard sur elle, ni agacé, ni envieux, non. Un regard simple, calme. Un regard empli de cette flamme étrange d’une nouvelle fusion entre nous. Même si j’aspire à garder encore un peu cette humanité qui me rend encore proche de mon père, d’une certaine manière. J’ai peur de disparaître en lui, de perdre cette part de moi qu’il aurait tant aimé. Ce petit bout d’innocence, empli de sourires, de rires et d’imagination, de légèreté. Pourtant je le sais, depuis que nous sommes ensemble, nous évoluons tous les deux, nous nous influençons l’un l’autre, nous changeons. Et petit à petit nous tendons à fusionner, à nous mélanger."
Talia Sambre
 



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 16 Oct 2015, 00:22

Je viens de réussi à charger le tropic...

Ppuis je l'ai dévoré d'une traite :nyu:

Contrairement à Talia je ne saurai pas laquelle des réponses citer mais je suis fan absolue de vos trois dernières réponses chez les Sambre :bave: vraiment je ne sais pas laquelle est la plus belle mais vous me soufflés totalement :nyu:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13271
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Armand Melvian » 20 Oct 2015, 14:18

Dante SAMBRE : L'Hydre Voilà, c'est à peu près à ce passage que je me suis décidé à lire l'intégralité de la plume de ce rpgiste-là ! La maîtrise du rythme et du verbe nous transporte sur les pas lourds et venimeux du personnage, on frémit en même temps que ses ennemis, on rit au décalage de la figure paternel sur ce montre de cruauté. L'utilisation du présent donne une impression de réel vertigineuse au texte. Peu de posts de cette personne, malheureusement (à moins qu'elle ait un double compte ?), mais une précieuse source d'inspiration !

« Du poison. »

Fait-il seulement, avec un sourire paternel. Il secoue la tête, comme s'il trouvait l'attention adorable, la bêtise mignonne au fond, dardant un regard amusé à l'hybride fidèle qui, elle, sourit davantage, montrant la luisance blanche de ses dents. Empoignant les accoudoirs de son fauteuil, sculpté d'un bloc dans un bois noir dont l'arbre devait sans doute avoir cinq siècles avant d'être sacrifié à l'assise de Dante, il se lève. Lisse sa manche droite, retroussée pour écrire. L'esclave éclate en sanglots hystériques. Il supplie, il glapit, il implore, il fera tout, tout, il ne voulait pas, ce n'est pas ce que c'était ; le Patriarche contourne son bureau avec la tranquillité des monstres dans leur tanière. Et c'en est une, de tanière. Elle sent le cuir et le papier, l'encre et les alcools trinqués, mais partout où l'oeil se pose, l'Ambre se rappelle. Le fauteuil, pyramidal dans sa force vue de face, avec cet œil trônant. Le bureau et ses pieds aux figures humaines, dans une postule brouillant la frontière entre l'expression de plaisir et de tourment. Le petit cadre photo montrant Dante et ses enfants encore tous bambins en vacances à la neige
Armand Melvian
 



Messagepar Herl » 20 Oct 2015, 14:27

Merci Sygnii et Kap. :heart:

A mon tour pour une petite citation ! (Et oups désolé Armand, on a eu l'idée de up le topic quasiment en même temps apparemment :lol: )

ARTHUR HELDERS : Epistolaire d'Outre-Tombe Difficile d'incarner un personnage aussi versatile et aussi ravagé ; mais cette plume s'en sort à merveille et le rythme saccadé des phrases n'y est pas étranger, à mon sens. C'est incisif et fiévreux, parfois presque scandé, ça s'enchaîne, se chevauche, se contredit. Comme si on assistait aux premières loges à la course erratique d'un esprit dérangé. J'ai eu du mal à choisir un passage vraiment représentatif, mais cette évocation du renard m'a particulièrement touché : le dessin à la fois organique et naïf, le souvenir qu'il convoque et auquel l'artiste revient périodiquement, comme un rituel. Emouvant.

"Ce n'est pas vraiment le dessin qu'il a voulu. Il n'y a pas d'explosion. Pas de couleurs qui éclatent. Pas de morceaux qui volent. Mais un renard. Un simple renard. Petit. Roux. Qui s'agite sur le papier. Il regarde les clients. Il gambade. Sautille sur sa feuille de papier blanc. Et il va se coucher. Le soir. Quand il n'y a plus personne. Il rejoint l'énorme porte dessinée en fond. Pour s'y cacher. S'y coucher. Dormir. Et il en sort le matin. Quand le bar ouvre. Il veille dessus. Un peu. En un sens. C'est ce qu'a voulu Arthur. Quand il l'a peint. Avec son sang."
Herl
 



Messagepar Kaprice Ashfield » 21 Oct 2015, 14:51

Arthur, Arthur :nyu: j'adore son lien avec Johnny et cette façon de le relier à l'intrigue de Leviathan :pinkheart:
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4121
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Âge: Décédée
Statut: Ancienne héritière



Messagepar Sophia Sambre » 21 Oct 2015, 22:29

J'aime beaucoup la plume d'Arthur oui ! Toujours il nous fait rêver, peu importe l'endroit où il nous emmène, on est toujours conquis !

Quant à la citation du rp de Sophia, merci ! Merci à vous de m'inspirer autant. Quand j'ai crée Sophia, jela voyais très capricieuse. J'aurais presque pu jouer Queenie tant je la voyais capricieuse. Au final, elle ne l'a pas été tant que ça et surtout ce qui me plaît le plus chez elle, c'est de la faire évoluer, grandir. Elle grandit dans sa famille, elle grandit avec son démon, elle grandit en tant que future matriarche de sa partie de famille. Elle formera un jour son successeur et j'ai hâte. Mais en attendant je continue de la faire évoluer :nyu:

Je vous aime tous très très fort !
:you:
Image
You'll become crazy, because honey I'm a
nightmare dressed like a daydream
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 847
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: Un bracelet serti d'une pierre d'ambre
Pouvoir: Possession
Âge: 16 ans
Statut: Élève à l'académie



Messagepar Harmony Abberdine » 26 Oct 2015, 06:14

HERL : Ombres Il y a liens et lien. Histoires et aventures. Dans tout ce rp, le lecteur suit des combats mécaniques pour arriver à un pinacle de chair. Entre deux personnages forts et sauvages qui surgissent d'une victoire contre la machine pour se retrouver côte à côte sous la neige. L'image est magnifique, la bascule splendide. Je vous vénère.

"« Herl, je vais te tuer. » Je sais, s'entend-il répondre, très bas, peut-être trop bas pour qu'elle l'entende. Et sa main se crispe sur le plastique, et son œil se relève pour contempler le champ de ruines sur lequel la neige se dépose en fin linceul. Il lui semble apercevoir l'échine du Dragon lui-même au milieu des piliers brisés, des quelques pans de murs encore debout. Un frisson le secoue encore, des reins jusqu'à la nuque. Il se rend compte qu'il a froid.

[...]

Et il bascule. Alors même qu'elle vient de lui offrir son indulgence, il s'abat sur elle. Il s'abat comme on s'incline, comme on se dévoue, comme on se donne en entier."
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Diamant
 
Messages: 102
L'Ascendance: Je m'éveille en Infant
Catalyseur: Oeil d'or, gravé sur sa langue
Pouvoir: Magie de charme, élémentaliste de vapeur
Âge: 16 ans tout juste
Statut: Matriarche et responsable des Moteurs Abberdine



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 26 Oct 2015, 20:51

Je cherchais moi-même quoi citer. Mais je trouvais pas e.e Comme souvent quand Kap trouve son miroir dans un lien, il y a un quelque chose... comme dans certains rps avec Nalia :question: quelque chose qui traverse tout le rp, qui fait vibrer du début à la fin...

Donc je vais profiter de la citation de ma VDD qui m'évite de choisir un morceau de perfection parmi d'autres à citer et simplement dire que je suis fan. Je ne m'attendais tellement pas à un tel lien entre la Dragonne et un simple chien borgne, à une telle force entre la Panthère et son serviteur. Et pourtant, c'est si bien amené, traversé d'un rythme si puissant, si intense, que le rp vous aspire totalement, que le lien vous fascine pleinement.

Voilà, comme vous le savez je vais pas très bien eeeeeeet pourtant en lisant ça je me suis totalement laissé happé, tous les soucis oubliés. Juste une perle, une magnifique larme de perfection, qui vous remonte le moral et vous rappel pourquoi vous êtes sur des forums rps :nyu:

PS : Mais Nounours arrachera quand même la tête d'Herl :face:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13271
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Herl » 26 Oct 2015, 21:27

Mais Nounours ! On pourrait être copains ! D:

Merci à vous pour la citation et à Val en particulier, qu'il est toujours extrêmement plaisant de lire. Qui sait prendre possession de son univers, lui rendre justice par cette puissance d'évocation que je lui envierai toujours et, surtout, qui encourage ceux qui jouent avec elle à le faire vivre en sa compagnie. J'ai une grosse migraine donc je suis pas très clair désolé, mais c'est vraiment un plaisir d'écrire ce rp, de voir le lien se développer. Et constater que la lecture plaît, c'est la plus belle récompense à mes yeux. :heart:
Herl
 



Messagepar Valériane B. Kravt » 26 Oct 2015, 23:57

Pour que j'en arrive à stresser autant dans l'attente d'avoir la réponse de Herl :nyu:

Comme si j'étais Val !

Ce topic c'est pas du RP !

Je suis, simplement, totalement sous le charme :heart:

Herl c'est un génie !

M'inspire (un peu trop) :pinkheart:
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 1875
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Une baguette de bois d'ébène et de sang de gorgone
Pouvoir: Panthère noire
Âge: 29 ans
Statut: Matriarche Onyx



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 27 Oct 2015, 05:48

C'est peut-être ce qui le rend si intense, si vivant :nyu:

Jamais trop d'inspi :superman:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13271
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 28 Oct 2015, 07:17

DORIAN : Épistolaire d'outre tombe C'est beau et drôle tout à la fois. Ca me rappel quelques-uns des meilleurs rps dont je me souviens avec James, tout en abordant un ton différent, plus profond, plus sombre peut-être. En lisant la première fois je n'ai pu m'empêcher d'éclater de rire. Puis en relisant on sourit toujours, mais on perçois aussi toute la tension, toute la tragédie. Dorian rate même sa mort, même son suicide. Il a la force d'aller jusqu'au bout, et encore une fois la vie le troll en le faisant échouer. C'est à la fois drôle et poignant, et je n'ai pu m'empêcher de le citer que tous puissent le découvrir :you:

« Sache cher Inconnu, que si j'avais une once de couille, je ne serai pas là, et cette balle ne me serai pas destinée. La fin, elle, aurait été identique, sans nul doute. Mais au moins serais-je mort en pleine lumière, les armes à la main et la rage au cœur. »

« Mais je suis là, seul. Et mon cœur n'est plein que de lassitude. »

De nouveau, il portait son arme à son visage. Ses yeux, deux billes incandescentes de désespoir, plantés dans ceux de cette homme, qui bien intentionné ou non, venait partager son désespoir, et, à sa manière, enlever un peu de son fardeau.

« Remets ma lettre s'il te plaît. Et fais gaffe aux éclaboussures. »

Et d'un grand mouvement, Dorian se fourra le canon dans la bouche, plantant le métal glacé contre son palais.

« G't'aime mon amour ! »

Clic !

Clic! Clic ! Clic !



Clic ! Clic !


« Merde »
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13271
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Dorian » 28 Oct 2015, 19:03

Merci Wiwine, ça me fait chaud au coeur :nyu:

J'aime beaucoup écrire ce RP :heart:
Avatar de l’utilisateur
Maison Ambre
 
Messages: 60
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles



Messagepar Arthur Helders » 26 Nov 2015, 14:03

ZEPHYRIS ASHFIELD : Chasse gardée Zephyris a une plume d'enfer. Vibrante. Qui arrive à transporter le lecteur. Et ce que j'aime particulièrement dans son interprétation de l'indienne, c'est son lien avec Eurus. En faire quelqu'un de propre, qui a des sensations et perçoit le monde, et non tomber dans la facilité d'en faire juste un animal de compagnie qui se contente juste de dormir et ronronner. A ce stade, ça en devient un PNJ qui existe au travers des réponses, et il n'est pas cantonné à une décoration. Alors ce que j'aime dans l'ouverture de Zephyris pour Miracle, c'est cet extrait qui met en scène Eurus et Notre Dame des Fleurs. Avec cette perception des odeurs de la part du tigre, c'est tout un éventail de caractéristiques, de particularités offerts à l'édifice, qui se retrouve peuplé de visiteurs et artistes en tous genres. Une belle vision que voilà, une description olfactive, si rare alors, de l'Opéra Ashfield. :heart:

"Le fauve connaît la palette des parfums qui imprègnent son antre. Les notes fraiches, légèrement sucrées de Kaprice. L’odeur de lait d’Estel. La douceur épicée de Shobha. Les relents moisis des rats échappés des égouts. La puanteur ténue des os, lorsque le soleil reparaît après des jours de pluie. Le chèvrefeuille, la mousse humide, l’encens. La misère, bien sûr, qui se frotte aux murs, pénètre parfois sur la pointe des pieds : ce guitariste imbibé d’alcool, ce petit danseur camé, ce maniaque au parfum de peinture. Tous les autres, toute cette lie d’artistes sans le sou qui osent parfois approcher du grand opéra. Des étrangers, aussi. Relents d’essence et de métal chaud, patchoulis capiteux, etc., etc."
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 1518
L'Ascendance: Je suis Natif de la Ville
Catalyseur: Eclat de Trou Noir dans le coeur
Pouvoir: Mage noir illuminariste
Âge: 28 ans
Statut: Artiste peintre



Messagepar Valériane B. Kravt » 27 Nov 2015, 18:15

Oh oui. Et ce qui est fascinant c'est l'imbrication dans le texte. Le mélange des perceptions. En souplesse entre le tigre et la femme. On se surprend à alterner entre les deux, à se perdre dans les âmes mêlées de la soeur et du frère.
Image
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 1875
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Une baguette de bois d'ébène et de sang de gorgone
Pouvoir: Panthère noire
Âge: 29 ans
Statut: Matriarche Onyx



Messagepar Zephyris Ashfield » 01 Déc 2015, 19:32

Merci ! Ça me va droit au cœur.
Zephyris Ashfield
 



Retourner vers Les Légendes du Clan