Irationnalisation Urbaine


Image
Cette partie est la vitrine du forum. Nous y regroupons les plus belles citations de RPs, mais aussi les différentes intrigues terminées. Ouverte aux invités ; elle donne un bon exemple de notre niveau. /!\ Érotisme et violence dans certains textes.


Messagepar Le Conseil des Neuf » 06 Mai 2014, 18:32

Saviez vous que les Neuf quartiers de Londres communiquaient tous entre eux ? Commençons par un petit jeu. Prenez une feuille, tracez y Neuf cercles, puis essayez de les faire se toucher de manière à ce que chacun soit en contact avec les huit autres. Comment c'est impossible ? Mais parce que vous raisonnez encore en humains pétris de dogmes cartésiens et nourris depuis l'enfance au biberon de nos perceptions géométriques euclidiennes. Londres, n'est pas surnommée Magicopolis pour rien. Ses habitants sont sorciers. La ville elle même est un espace magique. Sorte de micro univers paradoxal  ceint dans ce plus vaste univers que nous appelons réalité. Une bulle avec de multiples dimensions qui se croisent, se touchent, s'effleurent en une multitude de points au mépris de tout schéma cohérent et réaliste. Néanmoins, petits humains ou sorciers que nous demeurons nous la voyons toujours de manière à peu près stable. Avec un ciel, un sol, une gravité et des bâtiments convenablement alignés.

Plus complexe encore, saviez vous que l'architecture de ces passages dépend grandement des relations politiques entre factions ? Aller de Rubis à Diamant ? Deux groupes aux idéaux alliés de longue date. Rien de plus facile. Il vous suffit de remonter une belle avenue bien droite. Par contre pour joindre Onyx depuis Améthyste c'est une toute autre paire de manche. Le chemin existe bien. Il y a toujours des sentiers qui mènent n'importe où Londres. Mais ce dernier est caché. Discret. Fourbe. Cela peut être une canalisation d'égout qui aurait été oubliée par ses architectes ou encore une ruelle tortueuse plongée dans l'ombre de deux immeubles.

Mais là où les choses deviennent proprement et délicieusement démentes, c'est lorsqu'on considère que la politique n'est jamais figée et que donc l'architecture est toujours plus ou moins en mouvement. Un exemple concret ? Du temps de Neptune Nimerys (père de Vulcain Nimerys), tyran cruel et notoire qui a régné pendant longtemps sur l'Opale il était beaucoup plus facile de rallier l'Opale au Saphir que de trouver la voie menant à Perle ou Améthyste. Une fois Neptune mort et Vulcain plus sage, monté sur le trône, le plan s'en est trouvé subitement modifié. Et les anciennes avenues menant à Onyx ou Ambre, se détournèrent des quartiers noirs pour conduire à Améthyste, Émeraude ou encore Perle. Les chemins pour Ambre ou Onyx, existent toujours, mais ils sont devenus minuscules, secrets, presque oubliés de leurs habitants.

Maintenant questions subsidiaires de nos lecteurs les plus malins.

-La ville bouge, change et ses accès se mélangent, se transforment. Mais pourtant nous ne voyons jamais de maisons se déplacer, ou d'immeubles se balader. Rien de plus normal. Les choses se font de manière si naturelle, si fluide, que c'est à peine si la réalité en frémit. Un peu comme si à chaque changement de politique les quartiers se mettaient au diapason des idéaux de leurs habitants. Émeraude a un patriarche sanguinaire, autoritaire ? Tout le monde trouvera normal de pouvoir facilement se rendre au Saphir ou à l'Onyx. Ce patriarche décède, une gamine délurée monte sur le trône ? Il sera tout aussi normal d'avoir plus de facilité à joindre les fumeries Perles ou les boites de Nuit Rubis, qu'à aller à la Tour Noire Orothar. A noter que les Indépendants, du fait de leur neutralité effective perçoivent plus facilement ces changements.

-Il est donc impossible de tracer un plan de Londres, de trouver une carte des passages ? C'est surtout inutile. Comment faites vous pour respirer ? Actionnez vous consciemment chacun de vos muscles, ou vous contentez vous de le faire de manière automatique, réflexe, instinctive ? Il en va de même pour vos voyages. Vous savez comment vous y rendre. C'est tout. Exemple concret : Un jeune Dandy du quartier Rubis a été largué par sa copine. S'il ressent de la tristesse, même inconsciemment ses pas le mèneront devant les douces cathédrales d'Opale. Si au contraire il est en colère, il trouvera un chemin qui l’entraînera aux portes sauvage de l'Onyx. Il est théoriquement impossible de se perdre à Londres. Si votre destination n'est pas celle souhaitée, c'est juste que vous n'avez pas bien écouté vos désirs les plus secrets.
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 440
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes


Retourner vers Les Légendes du Clan