Re: Citations en or

#331
CENDRE : Fiche Parce que j'aime bien, les fiches, les RPs qui font voyager. Décrivent la Ville avec ses contrastes, ses décors étranges. Qui nous emmènent ailleurs. Montrent que la Ville est un endroit à part qui a sa propre ambiance où les quartiers ne se ressemblent pas.

"il ne restait plus autour d’elle que des formes sombres et géométriques, dont les murs avaient l’aspect dur des écailles d’un Dragon et l’écrasaient aussi sûrement que s’ils eussent été des titans de béton noirs. Les gratte-ciel avaient remplacé les maisonnées, et la chaleur froide d’un soleil avait fait baver les structures d’obsidiennes en ombres de nuit qui s’étendaient sur la longueur de trois rues. C’était un endroit hostile et différent de celui auquel elle était habituée, mais il convenait à sa détresse."

Re: Citations en or

#333
MELISANDRE DE NYSSE : J'irai chercher les réponses en toi J'aime tout le processus de Mel. Et ces détails, cette manière de décrire la façon dont elle entre dans les souvenirs, à la poursuite de ce qu'elle est venue chercher. Comme un film qui défile, en fait. C'est génial à lire. Un rappel au monde onirique. Une invitation à voir ce qu'il y a de l'autre côté de ce voile opaque.

"Sa silhouette brumeuse l’entraîne encore plus vite dans ce tunnel infini. Ils passent parfois devant des sortes d'ouvertures lumineuses dans lesquelles on peut rapidement apercevoir une scène de la vie de Blue. Mais elle ne s'y attarde pas. Ne cherche pas à les voir. Elle n'est pas là pour ça. Ils s'enfoncent toujours plus profondément, jusqu'à faire face à un mur presque cotonneux. Un brouillard opaque et dense. Aucun doute, c'est ici. Mélisandre ralentit à peine et s'enfonce sans peur dans la brume, entraînant toujours le jeune homme. C'est presque comme pénétrer dans le quartier de Perle."

Re: Citations en or

#335
Esther : Territoire Un retour d'Esther ça se fête. Puis j'aime beaucoup cette façon de décrire les lisières entre les quartiers. Où deux personnes ne voient pas les même chemins, les même passages s'ouvrirent à eux ! C'est classe 8-)

"Non. Bien sûr que non, il n'avait point entendu. Lui qui voyait à la lisière – si lointaine – du quartier Améthyste se profiler les galeries Rubis et leurs lumières toutes d'or et de pourpre. Là où Esther ne pouvait que voir se dresser d'ombres le profil craquelé du quartier Onyx, proche au point que si elle faisait quelques pas, elle pouvait le toucher du bout de ses doigts."
Image

Re: Citations en or

#336
Arès Vasilios : Sword of War Outre le fait que ce rp m'a fait rire, m'a touché et ma fait tressauté sur place, j'aime ce rappel de ce nom impérial. De cette ligne à l'héritage ancien. De cette meute hargneuse, prête à fondre dans les ruelles, à tout détruire d'un claquement de doigt. C'est dur, corrosif.

"Quelqu'un a pris quelque chose. Quelque chose qui nous appartiens. Nous. Guerriers surgis des cendres. Éclot de terres enflammées, à la renaissance si vite consumée. Nous sommes des chiens de guerre, dont la rage éclate en cris belliqueux. Au delà des rues écorchées par les barbelés, résonne un unique et même cri. Celui de la haine. De la hargne. De la colère. Une légende disait-on. D'une lame forgée à même les flammes d'un Dragon ancestral. Une épée noir comme l'ébène, d'une noirceur si profonde que l'on y noie s'on âme jusqu'à en devenir l'esclave de ses vœux sourds, sanguinaires. Fantasme d'une barbarie inavouée, elle a conduit nombre de ses propriétaires à commettre d'horribles actes sous son joug. Des hommes, des femmes, qui n'appartenait pas à l'Onyx. Pas au Dragon dont la lame antique lui reviens de droit. Légendes transmises de la Ville jusqu'en dans des Ailleurs. Là où s'est perpétué contes et épopées. Différents noms. Différents Dieux. Mais toujours une seule et même chose. Une épée. Une lame avide de sang, de conquêtes. "
Image

For you, i try.
For you, i imagine.
For you, i can.

Re: Citations en or

#338
Tentation : Hiver Parce que c'est ça l'Ambre. Ce décalage complètement barré. Cet humour morbide et trash. Méchants...méchants...parce que. Tout simplement. Sans raison. Et ça rend Tentation so délicieuse !

" Elle soupire et fouille dans son sac-à-main pour en sortir un petit Uzi de fabrication Joyce, modèle portable, couleur clémentine. Nécessaire à toute femme qui se respecte, pense Tentation. Les plaques métalliques sont couvertes d’autocollant de pyramides noires avec des cœurs ainsi que des slogans tels que « J’aime l’Ambre ! » ou des « Asticote-toi le membre à l’Ambre ! »"
Image

Re: Citations en or

#342
Judex Venturus : Remember Parce que déjà la première réponse ma coupé le souffle, ma tordu le cœur. Parce que j'ai lu deux fois cette réponse qui arrive toujours à prévoir à l'avance comment Ourcän va penser. Parce que la deuxième fois j'ai pleuré devant tant d'émotion. Un homme vibrant, lumineux. Terriblement beau dans son humanité

"pardon d'être une bête souffrante et de n'avoir que cette souffrance à t'offrir. Je peux en rire, si je la traverse avec toi, je te promets d'en rire, mais je n'ai que ça. Je suis pauvre. Tombé dans ce monde par erreur et les poches vides jusqu'à la fin des temps, tu sais ça, toi aussi, tu sors du même creuset de misère ostracisée. Je suis vermine. Je suis chien errant. Pose ta main sur mes côtes saillantes et ne me les reproche pas, car sous ta main, je les avais oubliées. Comme tes cheveux sous ma main seront toujours les plus beaux du monde."
Image

Re: Citations en or

#343
Clio Wagner : Danser le passé J'aime ce passage. Parce qu'en quelques mots, quelques lignes, Clio parvient à renvoyer à une généralité terrible. Sa vie, ce n'est pas ce qu'elle avait voulu, et faire face à ses rêves d'avant est si pesant. Et si toute la réponse de Clio est dans cette continuité de désillusions jetées au visage, c'est ce passage qui en marque le début. Qui frappe le plus,
tant les mots sont justes.


"C'était son passé qui revenait. Sans demander l'autorisation, il la plaçait de force face à ses anciens rêves de gloire, la confrontant à sa quotidienne réalité, une vie qu'elle n'avait jamais envisagée. Avec le passé, c'était l'analyse, la remise en question, les observations, la rencontre de celle qu'elle était maintenant avec la femme qu'elle avait voulu devenir et de cette jeune adolescente naïve et pleine d'espoir. "

Re: Citations en or

#344
Je ne m'attendais pas à être un jour citée dans ce sujet ! :nyu: ça me touche énormément alors merci, merci, merciiiii :hug:
Je loue la danse car elle libère l’homme de la lourdeur des choses.
Je loue la danse qui demande tout, favorise clarté de l’esprit et élève l’âme.

Image

Re: Citations en or

#345
ANATHEM : The Cairn of Fangs Parce que c'est ce que je préfère. Tout ces petits faits vrais. Toutes ces inventions, comme ici de groupes de musiques, qui donnent une idée de l'immensité, de la diversité et de la réalité de la Ville. Ces détails qui rendent l'univers vibrant, dense et tangible. Cette énumération vend du rêve. Semble tellement crédible et abusée à la fois !


"Anathem acquiesça et grimpa pour s’asseoir sur le siège passager. Puis, d’un naturel silencieux, ses pensées furent perturbées par les questions de son chauffeur. Il voulait savoir qu’est ce qu’il allait faire dans ce quartier. Et l’esclave répondit qu’il ne vallait mieux pas qu’il sache. Lui disant simplement qu’il y avait un concert ce soir. Hell of a Night, Thorn’s Maul & Shrine of the Wolves jouaient ce soir. Des petits groupes indépendants de la ville un peu grungie, un peu rock, un peu metal, un peu sombre. Hell of a Night portait plus sur le death metal un peu sombre. Thorn’s Maul sur le Sludge glissant sur le black metal atmosphérique et Shrine of the Wolves sur le rock un peu grung, un peu sale, pas étonnant, vu qu’ils venaient tout droit du quartier Onyx. "
Image

Re: Citations en or

#347
Lyuba Meledine : L'échiquier Parce que ça fait juste tellement réel, genre elle est à côté de moi et je l'imagine tellement facilement. Et puis la dernière phrase est juste extra !

"Mais encore une fois, s'pas vraiment ce qui importe. Rêverie. Chelou comme nom. Mes yeux se haussent d'ailleurs en l'entendant, plus de curiosité que d'une quelconque moquerie pleine de jugement puéril. C'est cool l'originalité après tout."

Re: Citations en or

#348
Owhhh, merci beaucoup x) C'est le principe de Lyu' un peu, j'essaye de la rendre le plus réel possible, et en même temps de l'imaginer au milieu de cette Ville surnaturelle, pleine de mystères :3

Elle a à la fois l'oeil d'une gamine pleine de rêve, et le regard de la camée qui ne croit plus en rien, et jouer entre les deux pour donner des visions fraîches du contexte, ça me fait plaisir que ça marche bien, même pour un simple nom ~

Re: Citations en or

#349
Anonyme [Intrigue] : Le bal des rapaces J'aime cette façon d'écrire qui sonne comme une légende enfouie. Cette violence du vocabulaire. Ca sonne comme une harangue. Comme ces contes que l'on imagine des bardes (Onyx) chanter pour motiver leurs troupes la veille d'une bataille. Le héros sans nom à quelque chose de romanesque justement. De solitaire. De mâle. Et ça fait chaud, chaud, dans la culotte.
"Seul, à manier ta propre chaloupe, faute d'avoir intimidé de tes prunelles farouches l'une de ces meneurs d'embarcations, en le menaçant de le balancer par-dessus bord s'il te ne laissait pas avancer de toi-même. Parce que tu est cette bête arrogante, qui refuse l'autorité, se fiche des règles et des lois, quitte à en briser ton propre élan.."
Image

Re: Citations en or

#350
Lili Swallow : Fumée rêveuse Parce que c'est simple. Une bouffée d'air pur dans celui vicié de la Ville. Une joie de vivre qui donne le sourire et donne envie de remonter la pente.

"Aujourd'hui était donc un jour glorieux. Allongée là, les yeux dans les étoiles, qu'ils soient ouverts ou fermés, elle plongea une de ses mains dans ses longs cheveux blonds. Ils étaient tellement doux. Elle sourit en pensant qu'elle avait de la chance de les aimer, ses cheveux. Ce n'était pas le cas de tout le monde. Elle aurait voulu qu'ils soient là, ces gens qui ne s'aimaient pas. Alors elle les aurait pris dans ses bras en leur rappelant que la vie était trop courte pour se plaindre. Et son sourire s'élargit encore. Quelle belle vie elle avait ! "
Image


"Wash daily from nose-tip to tail-tip; drink deeply, but never too deep;
And remember the night is for hunting, and forget not the day is for sleep. "

Re: Citations en or

#351
Arthur :heart: : Ceux qui rêvent le jour C'est pas du favoritisme mais un peu quand même. J'aime bien ces descriptions de la Ville un peu mélancolique. Ces ouvertures de sujet qui comme des films, donnent à traverser les quartiers. Puis les détails, naturels, sans exubérance, qui rendent la Ville réelle.

" Par nostalgie, surtout, de cette époque où tout était beaucoup plus simple, il descend. Remonte à la surface de la Ville au son de l'Orgue Ashfield qui résonne jusque dans les souterrains. Emerge aux notes disparues, remplacée par les mélodies ambiantes du quartier où il a grandi. (...) C'est comme avoir manqué de quelque chose et s'en apercevoir qu'une fois retrouvé. Les pavés Les plantes. Les maisons de tuiles vertes. Tout ce qui a fait l'inspiration d'Arthur des années durant. Et l'instinct à se dire qu'il a bien fait de rentrer. Même si c'est un court instant. Mais surtout, de s'être arrêté ici. Prêt de cet immeuble où il a vécu il y a longtemps, bien longtemps. Dans ses plus jeunes années. Seul.."
Image