Vos lectures du moment


Image
Un forum ouvert à tout les délires. De l'art sacré d'occuper son temps à compter des roses, embêter des VDDs, ou flooder tout simplement. Accessible sans avoir validé sa fiche.


Messagepar Robert M. O'Dearing » 12 Déc 2016, 20:32

Expiation par le sang de Peter Tremayne , qui me transporte dans ma période préférée !
Avatar de l’utilisateur
Maison Amethyste
 
Messages: 59
L'Ascendance: Je suis la Proie des ruelles
Catalyseur: Une marque en forme de Manjisaï sur le poignet
Pouvoir: Affinité avec les Corbeaux/ Elémentariste de feu
Âge: 42 ans
Statut: Notaire et Archiviste-Héraldiste



Messagepar Kinna Boyle » 12 Déc 2016, 21:08

La petite barbare, par Alfred Manfredi.

C'est court, ça se lit d'une traite. C'est...intense. La plume écorchée me rappelle un peu Arthur et Esther.

La petite barbare...Elles m'appellent comme ça les copines de cellule. Elles savent les yeux noirs et la colère qui s'y agite. Elles savent les mecs que j'ai enchaînés à eux-mêmes pour cimenter mon reflet. Si je dois aimer, ce ne sera pas avec toi avec tes espoirs de prolo qui frémit devant ton compte épargne. T'as rien compris à mon rêve bleu. Il ne te ressemble pas, il n'a pas cette allure de défroqué. Il a de la classe, l'élégance d'une peau sans compromis. L'évasion avec toi, ce serait pire que l'enfermement
Image


Fire walk with me
Avatar de l’utilisateur
Maison Rubis
 
Messages: 370
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: De petits escarpins dorés
Pouvoir: Charme et écriture
Âge: 29 ans
Statut: Prof de sciences politiques.



Messagepar Esther » 22 Déc 2016, 00:51

Stephen Fry, Mensonges, mensonges.

Adrian. Jeune étudiant qui joue sur les apparences, se construit un personnage qu'il n'est pas, ment comme il respire. Et qui un jour se retrouve, par son professeur, dans une aventure folle. Absurde. Tellement poussée qu'elle semble fausse. Et pourtant.

C'est tout un jeu sur l'être, le paraître. Se construire une fausse identité, embellir la réalité, la modifier. La détruire pour être ce que l'on désire, vivre ce que l'on veut vivre. Se construire un personnage, s'éloigner de cette vérité dégueulasse qui ne nous plaît pas. Etre ce que l'on n'est pas ; être ce que l'on aimerait être. Devenir quelqu'un bouffé, rongé par l'hypocrisie, le mensonge, pour ne pas voir à quel point sa vie est merdique.

Et Adrian est terriblement attachant, drôle. Léger, dans cette manière grave qu'il a de mentir sans scrupule.
J'ai beaucoup aimé. :danse:
Avatar de l’utilisateur
Maison Amethyste
 
Messages: 914
L'Ascendance: Je suis Natif de la Ville
Catalyseur: Ses revolvers
Pouvoir: Métamorphe Doberman, Mage noire
Âge: 24 ans
Statut: Flic, soldat



Messagepar Alwine V. Spyrélios » 23 Déc 2016, 22:03

Il y a quelques temps, je vous parlais du Dernier Apprenti Sorcier, les rivières de Londres, de Ben Aaronovitch :

viewtopic.php?p=40534#p40534

Depuis, pour Noël, j'ai eut l'occasion d'acheter la suite, et entre mes trajets en avion à meubler et une semaine sans net j'ai eut le temps de lire les tomes deux à cinq :superman: l'intrigue n'est toujours pas finie, mais en cinq tomes la qualité est toujours là.

Vraiment, je conseil à tous les amateurs de CK, je trouve qu'il y a une saveur kravtienne, en dépit d'un univers tout différent en soit, quelque chose de magique, bref, j'aime vraiment :superman:

Sans doute mon coup de coeur en découverte personnelle depuis...; bah depuis des années :question:
Image

Spoiler:
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 13452
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Bracelet noir certi de diamants, cendre de mage
Pouvoir: Possession par une démone de feu/alchimiste
Âge: 29 ans
Statut: Noble/Industrielle dans l'armement chez les Joyces



Messagepar Vhaal O'Doherty » 06 Jan 2017, 00:42

Heart in a Box de Kelly Thompson et Meredith McClaren.

Un comics. Et qui n'engage pas sur une série, puisque c'est un one-shot.

L'histoire d'Emma qui, après une rupture amoureuse ne désire que mourir. Rien d'autre. Et dans un moment de désespoir, alors qu'elle souhaite être débarrassée de son cœur brisé, elle rencontre un type (qu'on appellera Bob). Louche au possible, il lui rend ce service.

Sauf que ne plus avoir de cœur, c'est l'horreur. Insupportable. Pire que la douleur de cette rupture. La voilà donc obligée de retrouver les différents fragments de son coeur, qui ont été éparpillés un peu partout. A elle de voyager, de les chasser, de les reprendre. Et pas de la plus jolie des façons.

La personnage est attachante. Parlante. Je la trouve touchante, proche d'une vérité, de la réalité. Les dessins paraissent simples, mais justement c'est ce qui fait le charme supplémentaire de cette oeuvre. Ca m'a même réconcilié avec les BD, les Comics, que j'ai un peu boudé. :question:

Et puis ! Emma a les cheveux longs, à moitié rasés. Comme Gemme. Et je ne veux pas spoiler (pour ceux qui voudraient se lancer dans la lecture), mais... le premier fragment de son cœur se trouve au Styx. Un club BDSM. 8-)
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4276
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Vhaal O'Doherty » 18 Jan 2017, 21:20

Les allées sombres d'Ivan Bounine.

Un recueil de nouvelles axées autour de l'amour, de la mort. De la femme. De ces hommes qui les aiment avec passion, animalité. Parfois jusqu'au viol. L'envie de chercher, combler ces blancs que l'auteur ne dit pas, trouver la moindre symbolique dans ce soupir poussé, dans cette main tenue fermement.

Des descriptions qui plantent avec perfection un décor, s'attardent sur des détails qui semblent à la fois anodins et lourds de signification. Des récits qui font voyager. Transportent.

Et dont certains sujets me ramènent à CK. 8-)
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 4276
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar Dolores Ashfield » 14 Avr 2017, 07:28

Astrid Manfrédi, Havre Nuit

(j'avais déjà lu son premier livre la petite Barbare).

J'adore le style de cet écrivaine. C'est plus court que d'autres romans. C'est haché et percutant dans la prose, elle écrit un peu à la manière de Vhaalou !

Histoire d'une obsession entre une inspectrice criminelle et un tueur en série. Sur fond de mer grise.

Et le fait aussi que le livre soit écrit en tu. Avec une narratrice qui s'adresse aux différents personnages.

Un matin, alors qu’il ronronne tranquille, tu parviens à l’attraper et à l’introduire dans un carton aux renforts épais. À le recouvrir de papier bulle et à ficeler le carton solidement. Bien qu’encore de constitution frêle, une force herculéenne s’empare de toi et tu déplaces le carton dans l’escalier en vérifiant qu’aucune commère ne t’observe. Sur cinq cents mètres, tu traînes le colis jusqu’à la voie ferrée et laisses choir sur les rails cet animal destiné dorénavant à la seule compagnie ferroviaire.
Image
Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.
Avatar de l’utilisateur
Maison Émeraude
 
Messages: 248
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Son Safeword
Pouvoir: Femme fontaine
Âge: 32 ans
Statut: Héritière déchue, modèle.



Messagepar Dolores Ashfield » 14 Avr 2017, 16:45

Delphine de Vigan. D'après une histoire vraie.

J'ai recommencé à lire ! Et comme je fais jamais rien à moitié, quand j'achète des livres, j'en achète au moins trois d'un seul coup. Histoire de pas manquer !

Lui je l'ai acheté sans rien savoir. Juste parce qu'il y avait un bandeau dessus, avec marqué "prix goncourt des lycéen". Et que la dernière fois que j'ai acheté au pif', un livre avec marqué prix goncourt des lycéen, bhen y avait dedans...une brune sanglée dans une combinaison de néoprène qui plongeait toujours plus profond à la rencontre des requins :uhu: (a croire que l'auteur s'était inspiré de Doll' !!!)

C'est un livre intéressant. Sur... le processus d'écriture. Une autobiographie romancée de son auteur, Delphine de Vigan. Et pour le personnage secondaire. L. qu'est...envoûtant et vachement attachant. Et lorsque L. elle parle de la littérature, des romanciers surtout, on dirait Arthur. Puisque Delphine, donc l'auteur et narratrice veut écrire un roman, et que cette L. lui dit que ce n'est pas la peine, que seul compte l'autobiographie. La vérité. Le quatrième mur. Les seuils... Tout ça, tout ça.

Si à travers l'écriture tu ne cherches pas à te connaître, à fouiller ce qui t'habite, ce qui te constitue, à rouvrir tes blessures, à gratter, creuser avec les mains, si tu ne mets pas en question ta personne, ton origine, ton milieu, cela n'a pas de sens. Il n'y a d'écriture que l'écriture de soi. Le reste ne compte pas.
Image
Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.
Avatar de l’utilisateur
Maison Émeraude
 
Messages: 248
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes
Catalyseur: Son Safeword
Pouvoir: Femme fontaine
Âge: 32 ans
Statut: Héritière déchue, modèle.



Retourner vers Jeux et Flood