Liam O'Hara - Rose tatoo

#1
Liam O'Hara

Image
J'aimerai bien finir mon verre avant de rendre justice...
Fiche d'identité
NOM COMPLET DU PERSONNAGE : Liam Darrell O'Hara. Mais vous prenez pas la tête appelez moi Liam. Simple et efficace, c'est tout moi !

AGE : 32 ans. Ni trop vieux ni trop jeune faut croire... L'important c'est surtout d'être jeune dans sa tête, et pour ça je fais preuve d'un talent rare.

ASCENDANCE, FACTION et RÔLE : Techniquement on peut pas vraiment dire que je sois un natif, mais d'un autre côté ça fait plus de vingt-ans que je vis ici. Par contre pour ce qui est de la faction ça c'est un sujet beaucoup plus intéressant ! Je fais partie de l'Améthyste, les seuls réellement capable empêcher cette foutue ville de s'autodétruire et d'emporter dans sa chute les pauvres âmes qui la composent. D'abord policier, aujourd'hui j'exerce le job de détective privé. Ouais en vrais c'est plutôt sympa, je prends quasiment pas de photo d’adultère. Enfin si... quand j'ai vraiment besoin d'argent j'accepte ce genre de boulot.
Eveil et Magie
Ba mon éveil c'est fait dès que mes parents s’installèrent dans cette ville. J'étais un tout jeune garçon, et j'ai toujours pris ça comme une sorte de puberté avancé. Sans grande surprise, ni originalité, le destin décida de me donner des facilités avec la magie élémentaire et plus particulièrement avec le feu. Perso j'aurais bien voulu voir ce que ça faisait de se transformer en bestiole. Je me serrais bien vu en chien, un genre de gros bâtard bien lourd, bien résistant et bien moche aussi. Sans doute était-je trop urbain pour ce genre de magie. Après je dois bien admettre que le feu c'est particulièrement efficace pour foutre une branlé aux petits gars de l'Onyx dont beaucoup on la fâcheuse tendance à se transformer en animal. Bref sinon y a mon catalyseur qui en plus d'avoir la fonction que tout le monde connait me sert dans toute sorte de tâche pratique. En effet il s'agit d'un coup de poing américain. Aussi pratique pour faire sauter la capsule d'une bière que la molaire d'un gars, la magie n'est que la dernière des options pour moi.
Description
Me décrire moi ? Vous savez ma petite personne c'est pas mon sujet de discussion préféré. Déjà physiquement, on va aller d'évidence en évidence, je suis plutôt grand, une carrure athlétique et j'ai une grosse barde. Ouais je suis assez fier de cette dernière vu le de temps d'entretien qu'elle me demande ! Sinon autre petite particularité physique, mes tatouages. Je me suis jamais amusé à les compter mais concrètement ils recouvrent une très grande partie de mon torse, dos et bras. Certains ont une signification, d'autres sont purement pour la déco, bref si vous êtes assez sympa pour me payer un verre peut-être que je donnerai plus de détails à leurs sujet. C'est au tour de mon caractère maintenant. J'aime me dire que je suis un homme simple. Impulsif, je suis toujours plus enclin à réfléchir après avoir fait de la merde qu'avant. Pareil pour mon côté bagarreur, soyons claire, j'adore me battre, peu patient je mets en général pas très longtemps à répondre à la provocation. D'ailleurs c'est tout là le problème, je suis un gros naïf. J'accorde bien trop facilement ma confiance et le pire c'est que j'ai exactement la même facilité à pardonner. Sinon pour continuer sur les bonnes qualités, il parait qu'on me trouve souvent puéril et doté d'un humour plus que douteux. Et je vous parle pas même pas du langage fleurit que j’emploie au quotidien. Heureusement pour rattraper tout ça je peux compter sur ma plus grande qualité, à savoir mon optimisme légendaire. Par exemple, je pense fermement que cette ville compte parmi ses habitants beaucoup plus d'innocent que de taré, c'est vous dire si je suis optimiste. Ensuite je suis d'une franchise absolu. Vous emballez pas. Je suis pas un saint, c'est juste que je suis certainement le pire menteur à avoir fouler ce bas monde. Par ailleurs je suis un amis fidèle et dévoué. Enfin j'ai un goût très prononcé pour l'alcool en particulier le whisky, le bourbon et scotch et j'essaye d'arrêter de fumer depuis deux mois... mais je galère vraiment...
La Ville et ses Seuils
Je ne suis pas né ici et pourtant plus les années passent plus j'ai l'impression d'avoir toujours fait partie de cette ville. Ce n'est pas une romance que j'entretiens avec elle. Non, cela va bien au delà-ça. Une bromance voilà ma relation avec cette ville. Je la vois comme un ami, un vrais, on est toujours là l'un pour l'autre, on se serre les coudes et on se protège mutuellement. Ouais je l'apprécie, elle et tous ses défauts. C'est d'ailleurs pour ça que je me suis engagé parmi les forces de l'ordre. Pour protéger les gens qui comme moi apprécie cette ville et débarrasser cette dernière du mal qui la gangrène. Bon après j'ai rapidement déchanté et je me suis rendu compte que je n'avais pas l'indépendance nécessaire pour aider ceux qui en avez besoin. Du coup aujourd'hui je suis un privé. Je vis dans un trois pièces miteux dans le quartier Améthyste. Par contre j'adore trainer dans le quartier Onyx, j'aime boire, j'ai une passion pour les bécanes, et j'adore me battre avec ses crétins d'Onyxs. Je loue aussi un petit bureau dans le quartier Améthyste, c'est là que je reçois mes clients ou que j'accepte ou non les affaires. Bon vu que j'ai pas mal de principe j'ai tendance à accepter pas mal d'affaire gratuitement et du coup je roule pas vraiment sur l'or. Des fois je me mets à regretter de pas avoir le pouvoir de me nourrir exclusivement de cailloux... histoire de faire des économies.
Famille et Histoire
Rhooo allez, on s'en fou de mon histoire non ? Surtout qu'en plus je suis vraiment pas important pour les Améthystes, si vous voulez vraiment un scoop faut aller voir Strygie, le vieil Heinrich ou les Orothar eux même vu que maintenant ils sont revenu sur le devant de la scène. Okay j'ai compris ! Bon ba déjà je suis natif d'une petite île au nord d'ici. J’ai très peu de souvenir de cet endroit et encore c'est des souvenirs très particulier. Par exemple je me souviens parfaitement de la couleur noir et de la texture épaisse des bières qu'on buvait, mais impossible de me rappeler du nom de mon pays. Bref de toute façon on s'en fou je n'y retournerai jamais. Encore aujourd'hui j'ignore quelles étaient les véritables raisons pour que mes parents emménagent ici. Toujours est-il que lorsque je me suis éveillé mes vieux m'envoyèrent illico à l'Académie Magique. Personnellement je me suis plutôt bien amusé là-bas. Bon j'étais clairement pas fait pour étudier ni pour jouer le jeux des intrigues entre maison, mais j'avais pas mon pareil pour aider mes camarades à faire le mur ou à distraire suffisamment le prof pour leurs permettre de tricher. Et puis surtout il y avais les filles, ho putain c'était le bon temps, celui où l'on regardait pas forcement l'ascendance de l'autre pour s'envoyer en l'air dans une salle de classe vide. Étrangement c'est plus la même une fois sorti de l'académie... Je crois que je me suis fais autant d'amis que d'ennemi là-bas. Après tout n'a pas toujours était rose. Quand le ras de marré de merde percuta de plein fouet les Améthystes ce fut pas beau à voir. Jusqu'à présent mes vieux étaient d’éminemment et respectés membre du système judiciaire de la ville. Un couple aussi craint que respecté. Mais quand il a fallut choisir son camp ils se sont dit que sa serait sympa de divorcé et de partir chacun dans le camp opposé, du coup un noël sur deux j'allais du côté des partisans de Strygie et ce lui d'après chez le vieux Heinrich. Après c'était plutôt cool comme situation, n'en seulement je pouvais à peu près me tenir au courant de ce qui se passe dans ma propre faction et d'un autre je recevais des cadeaux des deux côtés. Ba ouais enfant du divorce ma gueule ! Bon maintenant que les vrais Orothar sont revenus ça va un peu mieux. Bien sûr je me suis empressé de les rejoindre. L'Améthyste a grand besoin de stabilité pour recouvrir toute sa puissance et les Orothar sont exactement ce qu'il faut pour ça.
RP introductif
Derrière le masque (facultatif)
PSEUDO, PRENOM, SURNOM ? : Liam du coup !

COMMENT AVEZ VOUS CONNU C.K ? : Top Site !

DES REMARQUES, DES QUESTIONS ? : Aucune !

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#2
Bienvenue par ici, Liam ! T'est sûr qu'on est pas jumeaux toi et moi ? :question: :pur:

Enfin, j'adore ce début de fiche ! Il a l'air tellement fun Liam ! Et vivant, surtout. Je lui trouve même un petit côté Onyx :uhu: Et j'aime bien l'idée du détective privé, ainsi que le choix de la faction !

J'ai hâte de lire la suite, bon courage pour ta fichette et si ta des questions, hésite vraiment pas ! On est dans le coin :pinkheart:

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#3
Bienvenue !! :heart:

J'aime beaucoup ce début de fiche. Il a l'air tellement génial ce détective ! Brut. Sans fards. J'adore !

N'oublie pas de signer le règlement. Quand ce sera fait, je te donnerai les accès. Comme ça tu pourras lire la partie RP, et squatter le flood (sans être validé) et commencer à faire ton nid. :pur:

Arès l'a dit, mais je le répète. Si jamais tu as la moindre question, tu n'hésites surtout pas ! Kap et moi sommes disponibles pour répondre à n'importe quel doute !

Et puis, prends le temps de passer sur la CB : http://clankravt-chatbox.kanak.fr/login (il faut te créer un compte) ; il y a toujours quelqu'un qui y traîne. Et puis ça te permettra de faire connaissance. Et plus simple pour discuter si tu as des questions.

Bonne inspiration pour la suite de ta fiche ! :pinkheart:
Image

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#4
Merci pour votre accueil :nyu:

Et non Arès je ressemble pas du tout à ces dégénérés de l'Onyx ! Ou alors c'est que je l'assume pas !

Du coup je pense que j'ai finis, et je veux bien un sujet pour le rp test svp ! :heart:
Je corrigerai toutes les fautes qui trainent quand je l'aurais rédigé ( ou avant si vous le voulez :gni: )

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#5
Merci d'avoir signé le règlement !

Pour la fiche, il y a une modification à apporter par contre. Les régents, Heinrich et Strygie, ne sont plus au pouvoir. Les soucis d'avoir un forum en constante évolution, on n'a pas toujours le temps d'effectuer les modifications dans le contexte alors qu'elles ont eu lieu en RP. :pur:

Si jamais tu es un peu curieux, ça s'est passé dans ce sujet : viewtopic.php?f=137&t=2204

Du coup ! Je te file les accès. Pour que tu puisses lire ce qui se fait en RP, et surtout flooder !

Je te laisse modifier ce qui se rapporte aux régents, à leur règne. Pour te focus sur les Orothar qui sont revenus en force pour reprendre le pouvoir.

Et je passerai dans la soirée te donner ton test ! :pinkheart:

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#6
Et voilà ton test ! A y répondre comme à un RP classique. :pinkheart:

Depuis le retour des Orothar sur le devant de la scène, rien n'avait réellement changé dans la Ville. En Améthyste régnaient les mêmes lois, demeuraient les mêmes galères. Chacun à sa place et l'équilibre était ainsi préservé.

Y compris l'insigne accrochée sur la veste d'Esther. Une que Liam avait bien connue, puisqu'il avait portée la même bien des années avant. Alors que l'Orpheline faisait ses premiers pas au sein de la police. Un croisement bref pour les deux représentants, avant que lui ne s'en aille pour jouer les détectives indépendants.

Et les voilà. Tous les deux. Elle pas dans son élément, assise sur ce divan aux pieds patinés, à boire du café dans une tasse bien trop raffinée pour elle. Elle avait gardé sa veste en cuir, à peine concédé à retirer son écharpe, et ôté ses gants aussitôt entrée dans la maison.

Dans ce salon, tout était rangé. Chaque chose à sa place, tout réglé au millimètre près. Les rayures sur le parquet qui attestaient de la place des meubles, bougés uniquement pour faire le ménage, et nulle trace du moindre grain de poussière. Accroché au mur, un portrait sans visage. Uniquement la plaque toute brillante, gravée d'un Orothar. Car de ses éminents représentants, la famille gardait jalousement les identités. Et s'il n'y avait aucun visage à cette silhouette – impossible de dire s'il s'agissait là d'un homme ou d'une femme – il semblait transpercer du regard la pièce, malgré les lacérations faites au couteau sur la peinture. Les invités, surtout. Ce salon aseptisé. Et la veuve éplorée.

Une bête histoire d'époux disparu. Le cas classique d'un homme simple, discret, sans réelle histoire. Volatilisé du jour au lendemain, et retrouvé des jours plus tard sur le perron de son propre domicile. Malade. Empoisonné. Mort dans les heures qui avaient suivi son retour à son domicile. Et retrouvée dans la poche de son manteau, une plume de corbeau. Voilà la raison pour laquelle, de colère, le portrait de l'Orothar avait été lacéré au couteau. Point retiré du mur – par principe peut-être, ou d'envie que l'on sache qui elle portait comme responsable – mais entaillé de rage et de fureur.

Les autres n'avaient pas voulu s'occuper de l'affaire. Pas assez intéressantes pour certains, qui mettaient ça sur le dos d'une maîtresse jalouse. Trop étrange pour d'autres, qui ne désiraient point s'en approcher. Il y avait bien ce flic qui avait voulu se pencher sur l'affaire, mais cette histoire de plume l'avait fait se décider de ne point mêler. Ne restait alors qu'Esther, qui jamais ne refusait une tâche afin d'occuper son temps et son esprit – ou plutôt envoyée afin de faire taire les appels incessants de l'épouse – et Liam, à qui la veuve avait fait appel.

Une rencontre fortuite, devant le perron. A se croiser à moto, pour sonner en chœur et être accueillis par cette femme qui ne cachait en rien son chagrin. Les yeux rouges, bouffis d'avoir pleuré. Ainsi elle leur ouvrit la porte, et ainsi elle la ferma après leur avoir raconté tout de l'affaire.

– Ca ne va pas être simple.

Avait asséné Esther à peine la porte claquée derrière eux. Elle n'avait pas fait quelques pas, qu'elle s'était allumée une cigarette pour en inspirer aussitôt quelques bouffées. Non, non. Elle ne s'en mêlerait pas. Mais Liam, si. Peut-être. Alors il serait probable qu'elle le suive aussi. Pour accompagner un ancien et bref collègue. Ou pour le stopper avant qu'il n'aille trop loin. Car les Neuf relevaient de l'intouchables. Ils pouvaient bien faire ce qui leur chantait sur leur propre territoire.

– On fait quoi maintenant ?

Du coup, je reprécise : De nouveau les Orothar au pouvoir. Et j'ai oublié de te le dire tout à l'heure, mais chacun reste dans sa faction. Si t'es Améthyste, tu vis en Améthyste. Pour ne pas t'éparpiller. Ca ne t'empêche pas de traîner en Onyx, bien au contraire ! Juste, l'appart tout ça, est dans ta faction. :pur:
Image

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#8
Du coup j'ai fais fait toute les modifications sur ma fiche !

Cette ville était géniale. Je l'avais toujours dis. Elle pouvait vous abreuver et rassasié à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit pour peu qu'on est l'argent. C'est d'ailleurs ce dernier qui me posait problème en ce moment. Le mois n'avait pas était très fructueux. Seulement deux disparitions de chat et d'un lapin. Les sourires et les remerciements des enfants à qui je rapportais leurs animaux de compagnies étaient certes plaisant mais ne suffisait à payer les factures. J'étais arrivé à ce constat en regardant pendant de longues minutes mon frigo vide. Il fallait d'urgence que je trouve un boulot, c'était dorénavant une question de survie. Je fermerai la porte sèchement et et je m'avachis dans mon fauteuil. Mon regard se posa sur le journal du matin. Je n'avais pas encore pris le temps de le lire mais c'était exactement l'occupation dont j'avais besoin pour oublier la faim. Les nouvelles étaient globalement mauvaises mais j'avais toujours soupçonné les médias de ne faire que dans le sensationnel. La page des faits divers était la plus intéressante pour moi. Pour faire simple cette partie c'était les petites annonces du privé. Meurtre, enlèvement, meurtre, meurtre et encore meurtre, bref rien de nouveau pour cette ville. Le tout c'était de trouver l'affaire qui méritait réellement mon attention, et accessoirement celle qui pourrait payer le mieux. Finalement se fut un meurtre qui attira mon attention.

L'article était plutôt avare en détails. Pas d'adresse précise, ni le nom de la victime. C'est là que mes relations dans la police allait jouer. Vous n'imaginez comment il est facile d'entretenir une amitié, pour peu qu'on n'est pas peur de mettre son foie en jeu. Grâce à de nombreuses visites dans certains bars, j'entretenais de très cordial relation avec mes anciens collègues. Un rapide tour au commissariat, et j'avais dans l'heure une copie du dossier de l'affaire. Nom, prénom, adresse, détails de l'affaire j'avais tout. Visiblement mon instinct ne m'avait trompé, cette affaire était louche, et sans grande surprise la police refusait de la prendre au sérieux. Si le salaire de flic me manquait, l'esprit lui était clairement pas une grosse perte. J’enfourchais ma bécane et parti en trombe pour la maison de la victime. L'affaire pris une tournure des plus curieuse à peine arriver sur le perron.

Je n'avais bossé que peu de temps avec Esther, et pourtant je me souvenais parfaitement d'elle. En même temps comment oublier un cul pareil. Ouais bon ok c'était pas très classe mais pour ma défense j'avais jamais rien tenté avec elle. Pourtant le faite qu'elle soit ici montrait qu'on avait bien plus qu'un insigne en commun. J'ai bien tenté une blague ou deux pour la dérider mais visiblement c'était ni l'endroit ni le moment. Pourtant elle devait bien savoir depuis le temps que pour survivre à ce métier l'humour était indispensable. Après je suppose que chacun avait sa propre technique. On n'a rapidement épuisé les politesses d'usage puis nous sommes rentrés dans le salon. Si le regard de ma collègue de fortune parcourrait la pièce comme un aigle à la recherche de sa proie, le mien était braqué sur la veuve. Elle en voulait à la terre entière, c'était compréhensible. Son chagrin mettrai probablement plusieurs décennies à relâcher son emprise. Tout ce que je pouvais faire c'était la veine promesse d'essayer de retrouver celui qui avait fait ça. La justice devait être rendue. C'est d'ailleurs cette soif de justice qui me fis oublier de demander un payement. De toute façon je pourrais toujours réclamer un petit quelque chose si je retrouvais le coupable. " Effectivement" répondis-je d'un air soucieux. Je regardai la clope d'Esther avec envie. Je serrai le poing avant de finalement céder et de sortir mon propre paquet pour m'en allumer une à mon tour. Comment voulez-vous que j'arrive à arrêter avec une pareil tentation à mes côtés ?

" J'ai quand même confiance ! La justice finit toujours par rattraper ceux qui le méritent !" Je pouvais bien passer pour un crétin idéaliste, je m'en foutais. Je pensais chaque mot que je disais. Je livrerais le coupable, peut importe qui il était. Je marchais lentement vers ma propre bécane perdue dans mes réflexions. C'est dingue comme cette saloperie de clope pouvait m'aider à cogiter. Se fut la voix d'Esther qui me ramena vers le monde réel. N'étant pas du genre à l'ouvrir pour rien, Esther était le genre de personne que l'on écoutait quand elle parlait. " Donc du coup tu m'accompagnes ?" dis-je avec un petit sourire en coin. Ça m’arrangeait, J'étais beaucoup plus efficace quand je bossais avec quelqu'un. " Bon, je pense que la plume a été mise pour nous mettre sur une fausse piste. Rien dans son dossier ne semble le relier à une quelconque activité criminelle, donc je vois pas pourquoi on l'aurait châtié. D'un autre côté son meurtre est trop étrange pour être le résultat d'une banale mauvaise rencontre. Je pense qu'il va falloir retracer toute sa dernière journée et trouver à quel moment il s'est fait enlever. Il faut aussi réexaminer le corps. Ça ne serait pas la première fois qu'un légiste passe en vitesse sur son autopsie. Il a peut être raté un détail. Et bien sûr on va devoir fouiller plus en détail sa vie. Bref on n'a du pain sur la planche. " Je jetai mon mégot au sol et j'enfourchai ma moto. " Je me charge de retracer sa dernière journée, je te laisse voir avec le légiste pour le corps" Je démarrai enfin mon fidèle destrier d'acier et mis un coup sec sur la poignée de gaz. Le pot d'échappement lâcha une forte détonation et le moteur se mit à ronronner comme un tracteur. J'enclenchai la première du pied gauche et la main fermement campé sur l'embrayage pour éviter que cette dernière ne parte tout de suite. Je poursuivis " On se retrouve au couché du soleil pour mettre en commun nos infos. Je connais un petit bar sympa, la première tournée est pour moi...enfin pour ma note"

( je sais que j'ai dis que je corrigerai les fautes mais la je commence à fatiguer je corrigerai le tout au réveil ! )

Re: Liam O'Hara - Rose tatoo

#11
Oh mais il est chouette, bourrin et viril Liam. J'aime le côté cash de la fiche. C'est simple, ça s'embrouille pas dans des histoires sans fin. Juste la ville (noire), un type bourrin au grand coeur qui aime faire sauter des molaires, de sales histoires, l'aspect détective solitaire à l'appartement pourrave.

J'aime beaucoup ton exploitation du contexte. Cette façon que tu as de l'entremelé avec naturel au reste de la fiche. Comme l'histoire des parents divorcés séparés en deux camps, parce que la Ville. A la fois le contexte est sordide, à la fois le point de vue utilisé (un brin cynique) par Liam rend la chose amusante, orale, authentique. "Quand le ras de marré de merde percuta de plein fouet les Améthystes ce fut pas beau à voir." Juste...en fait c'est tellement ça. Bien résumé. On dirait une ligne de film.

Le début du test RP vend du rêve. Avec l'accumulation de contrats pourris, de petits jobs pour survivre. C'est réaliste j'imagine. Le quotidien d'un détective privé. Qui pour une grosse affaire doit s'en taper mille petites et débiles. J'aime aussi ces détails qui rendent ton personnage humain. Attachant. Comme le frigo vide. Comme de se laisser distraire par les fesses d'Esther avant toutes choses. Puis il y a cette "innocence comme tu dis si bien". Il manque de thunes et pourtant de tout les meurtres dont la Ville ne manque pas, il accepte le seul...qui ne paie pas. Bon samaritain ou déformation Améthyste j'imagine.

Quand à l'orthographe c'est pas un truc auquel on fait attention. L'important sur C.K c'est de raconter une histoire. Le reste, du moment que le récit est habité, on s'en fout.

Donc bienvenue et je te valide pour rejoindre l'Améthyste. Go RP mon grand. Et au plaisir de te croiser au détour d'une ruelle en ruine :face:
Répondre