Petite flammèche deviendra un jour grand brasier.


Un sujet par personnage validé à l'intérieur duquel vous pouvez proposer autant de prédéfinis que vous voulez ! Frère, soeurs, branches majeurs et mineurs des Familles. Cousins, esclaves et maitresses. Du sexe, des larmes et des trahisons. Bienvenue dans les relations sociales.


Messagepar Arès Vasilios » 28 Avr 2017, 02:27

Krishnakali

Bohème au coeur libre.


Image

Indispensables


Pris.


Avatar libre, prénom négociable.


AGE/FONCTION : Entre la vingtaine et la trentaine. Elle a du vécu, de l'expérience et aujourd'hui se méfie de tous ceux qui l'approche. Ce n'est pas de la timidité, juste une marginalité déconcertante. Fuyant tout relation sociale. (Je vous laisse le choix pour la faction, bien que l'Émeraude lui correspondrait bien)
MAGIE/POUVOIR : Cette fleur qui éclos, s'épanouie au contact des rayons solaires, apprécie la caresse de l'eau qui se déverse sur ses tiges. Elle est née fleur, vis plante et demeure arbre. La caresse du bois, de ses écorces. Parfois rugueuse comme une écharde, tantôt douce comme des pétales, ou bien piquante comme la rose.
CARACTERE : Elle est cette femme là, indépendante, solitaire. Qui préfère de loin la compagnie de la nature à celle des humains. Qui préfère se réfugier dans sa serre, le nez dans les plantes, les mains à même la terre. Qui la retourne, la sens, la laisse s'effriter entre ses doigts. Qui s'extasie devant leurs formes parfaites. Laisse courir ses doigts contre le bois d'un pommier, qui grimpe le long de lui pour aller y chercher ses fruits. S'activer devant les fourneaux pour y crée ses propres recettes, ou élaborer quelques potions. Récoltant ces ingrédients elle même, les choisissant minutieusement. Ou bien les plantés. Prendre soin d'eux avec une attention particulière, les voir grandir, pousser, s'épanouir. Elle a perdu foi en l'humanité, n'y crois plus même, reste méfiante avec tout ceux qu'elle croise. Comme une vieille mégère aigri, qui râle, grogne à l'intention de quiconque, sans que ce soit personnel. Elle le fait parce que c'est dans sa nature et que ses pensées, ses gestes, sont le reflet de ses paroles.

Histoire


Une vie hors de la Ville, dans un pays pauvre, avec des parents qui n'avait pas le moindre sou. Un père malade, qui de jour en jour était entrain de rendre l'âme sur son lit de fortune. Un village désert, dont l'école à peine construire et les professeur à peine instruit. Une famille nombreuse, des marmots qui toujours allait se réfugier dans les jupons de leurs mères, tirant dessus, quémandant à manger, ou bien encore à boire. Une vie rude, parfois chaleureuse, d'autres fois, malheureuse. Et elle, l'aînée, la sublime, sur qui on comptait, sur qui on avait posé ses plus gros espoirs. Et le lourd poids de leurs responsabilités sur les épaules. Ne sachant quoi faire. Un jour, un homme est venu, un héritier, le fils d'un richissime chef d'entreprise, tombé sous son charme. Il lui a fait des avances, lui a promis monts et merveilles. Elle qui n'était qu'une jeune femme pauvre, dénuée de noblesse, mais abondante de beauté.

Elle a acceptée ses avances, sans sentiments, mais pas sans attirance. S'est mariée et a pu parvenir aux besoins de sa famille. Mais elle n'était qu'un trophée, comme parmi tant d'autres. Une belle chose à arborer aux bras de son mari, à montrer en publique, sous le feu des projecteurs. Comme un beau collier de pierres précieuses, trônant fièrement autour d'un cou. Mais son coeur appartenait à un autre, cet homme là, qui n'était que le fils d'un simple jardinier. Elle le voyait, en cachette. Le soir, à la tombée de la nuit. Allant déverser secrètement son amour entre ces bras. Apprenait le nom de ces fleurs, les plantaient avec lui parfois, lorsqu'elle avait le temps. Lorsque son mari ne se doutait de rien. Qu'il allait s'amuser dans des bordels et qu'elle, vivait heureuse, mais cachée. Et lorsque la vérité éclata au grand jour, il lui interdit de revoir cet homme. Ce jardinier, dont elle portait l'enfant. Qu'elle fut obligée de délaisser à sa famille pour éviter les scandales. Et plus jamais elle ne le revis.

Puis un échappatoire. Un pas de l'autre côté. La Ville. La magie. La liberté.
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 613
L'Ascendance: Je suis Natif de la Ville
Catalyseur: Un briquet zippo Jack Daniels.
Pouvoir: Élémentaire Du Feu/Animagus Panthère Noire
Âge: 30 ans.
Statut: Capitaine de la Garde de la Dragonne.



Messagepar Arès Vasilios » 22 Mai 2017, 19:50

Gereck Vasilios

Veuf esseulé, Guerrier sanguin.


Image

Indispensables


Libre.


Avatar libre (homme d'une cinquantaine d'années plutôt séduisant) Mark Vanderloo pour le nom de l'avatar présent. Prénom et nom non négociable.


AGE/FONCTION : La cinquantaine, qui arbore encore une forme olympienne. Le regard clair, limpide, franc. Qui traîne derrière lui de nombreuses erreurs fatales qui lui ont compté toute sa famille. Aujourd'hui, il veut se racheter, restaurer l'honneur de ce qui a été perdu.
MAGIE/POUVOIR : Déflagration sonore assourdissante. Qui broie les os, consume les corps dans des fumées ardentes. Déchaînement d'explosions qui coule dans ses veines. Ouragan de gaz mortel et détonation de brasiers incandescent. Impulsivité latente qui domine inconsciemment, le guide, dans cet Onyx sauvage et barbare. Crépitations enflammées et tempête de désintégration.
CARACTERE : Cet homme qui a toujours le sourire aux lèvres, jovial, toujours dans la bonne humeur. Sociable. Qui semble abordable. Mais qui renferme de nombreux secrets. Toujours à tout garder en lui, à encaisser avec le sourire aux lèvres. Puis qui un jour se réveil, cette bête, tapis dans son esprit. Qui éclate, laisse parler ses émotions ardente. Qui détruit, embrase tout sur son passage. Impulsivité flamboyante, qui se cache, par peur de détruire de nouveau tout ce qu'il avait.

Histoire


Un homme d'affaire, un amant, un mari, un père de famille. Qui parcourait ces terres foulées par d'anciennes divinités, ces archipels de monts et de mers. L'odeur des oliviers, les champs à perte de vue et la mer qui se repose, au bords des plages ensoleillés. Ils avaient tout. La richesse, l'amour, la connaissance et la sécurité. Mais ils se tramaient bien des choses dont la plupart des membres de cette famille ne savait rien. Des transactions, illégales, des corps reposant sous terre, dans les forêts denses. Il menait une double vie. L'adrénaline et la famille. Un cocktail des plus explosifs. Puis un jour, une famille adverse, qui est venue pour tout détruire. Le manoir des Vasilios se baignant dans les flammes, sa femme morte, ses enfants, kidnappés et lui, le seul survivant, qui avait réussis à s'échapper. Comme un lâche. Des années plus tard, il découvre la Ville et tente de redorer le blason de sa famille, oubliée dans les flammes.

Liens


Il est le père d'Arès, celui qui l'a élevé et dont le gamin à pratiquement tout hériter, y compris les blagues de mauvais goûts. Aujourd'hui, après de nombreuses années, il retrouve son fils, au coeur de l'Onyx et ensemble, bien qu'avec un passé aussi lourd que le leurs, il tente de garder la tête froide et d'avancer ensemble, pour reconstruire la légende de cette famille esseulée.
Avatar de l’utilisateur
Maison Onyx
 
Messages: 613
L'Ascendance: Je suis Natif de la Ville
Catalyseur: Un briquet zippo Jack Daniels.
Pouvoir: Élémentaire Du Feu/Animagus Panthère Noire
Âge: 30 ans.
Statut: Capitaine de la Garde de la Dragonne.



Retourner vers Scénarios des Membres