Faction Onyx

#1
Mara Wolfkravt
Pris
Image
Modèle obligatoirement brune

Maîtresse des chenils
Magie : Parce que c'est une Wolfkravt, Mara se transforme en louve. Louve noire. Au pelage aussi obscur que sa magie. Dont l'ombre fait autant trembler que l'écho de son nom.

✒ Les chiens, elle en fait ce qu'elle veut. Transforme n'importe quel caïd, n'importe quel pseudo mâle alpha en animal docile. Une laisse à la main, et sa seule volonté pour dresser les chiens errants. Sa poigne de fer, son caractère fort pour les asservir.
Vieille famille. Vieille lignée. Avec des valeurs que certains jugent vieillottes. Mais surtout. La garantie que la parole est d'or. Qu'une promesse vaut tous les serments. Une éducation sévère. Droite et juste. Elevée avec tout ce qui incarne la loyauté. L'idéal de la bannière Kravt flottant au vent. Le genou ployé pour servir cette Reine qui jamais ne sera trahie.

Ce n'est plus une enfant. Jamais, elle ne s'est reposée sur son nom. Elle l'a mérité. Toujours. Ne s'appuie pas sur son statut. Ne s'y repose pas. Sévère, elle l'est. Et elle le reste. Sans montrer cette faiblesse qu'elle honnit. A n'exceller que pour le meilleur.

Si Moloch, son frère, est le Régent de la faction. Mara, elle, est la gardienne des chenils. Maîtresse de ces aboyeurs qui gardent la Forteresse. Animaux capturés, parfois recueillis. Toujours reconditionnés et dressés. Pour participer aux guerres. Pour dévorer la racaille de la Ville. Les sens à l'affût du moindre indésirable.

Re: Faction Onyx

#2
Fury
Libre
Image
Avatar libre

Pute Onyx
Magie : Une magie noire difficile à contrôler, qui se libère sous la douleur reçue, se sublime au contact du cuir heurtant la peau.

✒ Pas de pleurs, pas de lamentation pour Fury. Pute, oui. Pute Onyx, d'accord. Mais la vie aurait pu être tellement, tellement pire. Alors elle a appris à écarter les cuisses, accepter la douleur comme une seconde nature. Putain qui n'aime pas être enfermée, mais qui n'a jamais été aussi belle, ne s'est jamais sentie autant à sa place, que ligotée et à la merci des pires outrages.
A vous d'imaginer qui elle est, d'où elle vient. Fille de putain, fille d'esclave, née ou non dans la maison close. Peut-être même est-elle une femme venue du Réel, que la Ville a attrapée. Ou une de ces nombreuses filles enlevées pour remplir les bordels.

Fury. Nom ou surnom, on ne sait vraiment. Fury, car une tempête perpétuelle. Elle se débat lorsqu'elle croit deviner les attentes d'un client ; joue les soumises dociles pour mieux s'éveiller lors de la jouissance.

Là où les collier de cuir son épais, et la lourde boucle métallique les surmontant, aussi brûlante que les fantasmes des clients venus libérer leur sexualité au son des poignets que l'on attache et des cravaches s'abattant furieusement sur le dos des filles de joie. La maison close Onyx est une prison, un harem rempli d'esclaves obligés de céder leurs corps.

Mais Fury s'y éveille, y a trouvé sa place. Putain enfermée, mais putain sublime, qui jamais ne rechigne à s'offrir, se soumettre à qui désire. Car si le fouet est blessant et la cravache mordante, rien n'est plus agréable qu'une peau outragée qui chauffe et rougit.
Répondre
cron