Faction Emeraude


Vous trouverez ici une liste de prédéfinis liés au forum & classés par âge et types. Des familles prêtes à être incarnées, des élèves à l'Académie magique, des esclaves ou encore des vampires et loup garous. N'hésitez pas à vous servir !


Messagepar La Ville » 17 Fév 2017, 19:04

Pierrot Ashfield

libre

Image
avatar libre


Patriarche Ashfield, maître de l'Emeraude


Décadence : On ne joue pas un Ashfield pour briller. La Famille dirigeante de l'Emeraude est brisée. Ruinée. C'est cette pauvreté qui fait son charme. Ils règnent dans la solitude, la misère, en se rêvant à une gloire depuis longtemps révolue.

✒ : Pensez Atrides. Un des dernier. Arrivé sur le trône presque par accident. Alors qu'autour de lui frères, soeurs, pères et mères, sombraient dans la folie ou se poignardaient. Quelque chose de solitaire. L'impression d'être un incapable, un raté, de ne jamais pouvoir y arriver. Jeune Prince confronté à une histoire millénaire qui l'écrase.


Misère et poussière. Son nom est maudit. Taché de flammes et de sang.

De sa branche il ne reste que des cendres. Brûlés, consumés, par leurs obsessions musicales, tout ces grands génies Ashfield.

Un héritage qui le hante. Le terrifie. Comme cet Orgue millénaire, maudit, qui lui sert de catalyseur mais qu'il peine à domestiquer. Instrument trop vaste, trop fou qui a déjà dévoré tant de patriarches.

Il est le fantôme du grand Opéra dévasté. Celui qui retourne les cendres, à la recherche de l'inspiration démente de ses ancêtres. Tous attendent de lui, le chef d'oeuvre. Le coup d'éclat, de tonnerre, qui rendra enfin son lustre à la Famille.

Mais est il seulement à la hauteur ?
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 460
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Messagepar La Ville » 15 Avr 2017, 09:28

Moira Banshee

Pris

Image
avatar libre


Ombre et lumière


Décadence : Moira protège la vie de ses proches, suit ses cours à l’Académie, apprend, comprend, mûri, joue de la harpe, pendant que Banshee appelle à la victoire, à la fin des dynasties, alchimiste confirmée. Des deux l’une est l’autre, fondues pour un objectif commun.

✒ : Une fausse innocence trouble ce regard d’enfant grandi trop vite. Une douleur fugitive, douceur explosive, prête à sortir les armes, à faire sauter les arrogances trop haut placées. Du sang neuf. Pour remplacer la nécrose. Un nouveau souffle. Celui des bombes. Seule la pureté du carnage peut chasser la gangrène installée. Il suffit d’une étincelle, d’une simple étincelle de pouvoir, pour que tout s’embrase.


La Sans-nom, l’Anonyme, qui peu à peu à su se frayer son propre chemin à travers les pièges de l’Académie. S’intégrer. Championne acclamée de la Rose Pourpre, à la mise miteuse. La Ville est comme un insecte géant. Un nuisible auquel il faut couper la tête. Des envies de révolte, des cris de ralliement qui s’élèvent, quand Moira, la harpiste discrète, à la timidité attachante, s’efface au profit de Banshee. La flamboyante qui harangue les foules, appelle à la cause, la défense de l’intégrité, le combat contre ces Neuf qui dominent, ourdissent, assassinent, en toute impunité.

Parce que trop fières de leurs anciens succès, les Factions amollies, trop paisibles, peu crédibles dans leur rôle de bêtes repues. Il faut remuer les choses. Offrir à ces têtes couronnées de nouvelles batailles, de nouvelles raisons de sortir le nez de leurs luxueuses habitudes.

Le silence a trop duré, et un parfum de furie traîne dans l’air. Comme une odeur de poudre. Quartier Émeraude. Mais aussi dans les bas-fonds, sous les étendards vierges rehaussés d’une monstrueuse poupée de chiffon. Qui représente les laissés pour comptes, tous ceux qui n’ont pas leur mot à dire, que la lourdeur du tribut touchent le plus durement, et que les règles étouffent lentement. L’insurrection fait trembler les souterrains. Les rumeurs deviennent clameurs, reprisent par des centaines de gorges libérées d’un joug dont elles ne veulent plus s’accommoder.
Un progrès aux allures de feu-follet, qui s’étend, cause sur son passage un tapage de plus en plus assourdissant. l'Émeraude rougeoie, terrible, sous la mélodie vengeresse qu’appelle la harpe de l’artiste insoumise et s’anime la révolution dans ces accords dont elle abreuve les âmes qui comme la sienne se cherchent de nouveaux idéaux. Meilleurs. Et tant pis si le destin qu’ils tentent de se forger semble parfois trop grand pour eux.
Avatar de l’utilisateur
Administrateur du site
 
Messages: 460
L'Ascendance: Je règne parmi les Princes



Retourner vers Prédéfinis du forum



cron